Blog auto > Essais > BMW > Essai BMW M235i : Pour célibataire !

Essai BMW M235i : Pour célibataire !

Essai BMW M235i : Pour célibataire !
24/07/2014

Loin des automobiles de tous les jours que nous essayons régulièrement sur le blog Autosphère, nous avons voulu faire connaissance avec la BMW M235i.

On l’imagine volontiers aux mains d’un quadragénaire, barbe de trois semaines et costume en lin. Sourire ravageur et lunettes de soleil du plus bel effet. Car la M235i est une voiture de célibataire ! Il y a bien deux places à l’arrière, même que des enfants pourraient ne pas trop y souffrir… mais la M235i veut consacrer l’égoïsme le plus absolu qu’est le plaisir automobile.

En vous installant à son volant, le confort, le luxe et la sportivité sont au rendez-vous. Aucune fausse note, qu’il s’agisse de l’intérieur cuir, des touches d’aluminium, des cadrans simples et sportifs à la fois, de la connectivité… Tout comme la sonorité du 6 cylindres en ligne délivrant jusqu'à 326 chevaux, tous transmis au train arrière via une boîte 8 automatique (option). Sous le soleil du Futuroscope, nous n’avons pas eu de questions à nous poser sur la maitrise d’un tel arsenal, mais il faut assurer une chose. Le temps des BMW instables sur routes humides est révolu depuis des années !

De la puissance, de la jouissance

Avec ses lignes pures, strictes même, la BMW M235i ne demande qu’à en découdre avec la route et même la piste. La documentation officielle annonce un 0 à 100 km/h en 4,8 secondes, nous nous sommes pas amusés à vérifier si c’était vrai, on le croit sur parole. Par contre que l’on soit scotché au font du siège à la sortie du péage est une absolue certitude ! Mais consciente du monde dans lequel elle évolue, la M235i sait se faire discrète avec ses quatre modes de conduite (de Eco à Sport+), sa direction précise (aidée par un contrôle dynamique de stabilité et pourquoi pas un différentiel M Performance sur la piste) et ses suspensions sont assez souples pour ne pas faire de la ville un calvaire.

Pas de concurrente ?

Excitante, cette BMW M235i est assurément la voiture pour quiconque, au budget confortable, entend se faire plaisir au volant. D’ailleurs a-t-elle des concurrentes ? Pas vraiment si l’on tient compte du rapport Coupé/puissance/prix. C’est peut-être aussi pour cela qu’elle est un peu chère (à partir de 47 600€) en plus de son segment premium. Néanmoins une Porsche Cayman de 275 chevaux est plus chère d’au moins 5 000€ (à partir de 52 700€). La Camaro débute bien à partir de 43 000€, mais à ce prix là, c’est un V8 de 432 chevaux bien plus onéreux à entretenir.

Plus que souhaitant se confronter à d’autres, la BMW M235i s’incruste parfaitement dans le catalogue bavarois en reprenant l’esprit de la M135i dans les lignes d’une Serie 4 Coupé. Le résultat est une magnifique descendante de la 2002 ti. Envie de faire un caprice ?

Tous nos essais sont à retrouver par ici !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires