Blog auto > Essais > Ford > Essai nouvelle Ford Mondeo

Essai nouvelle Ford Mondeo

Essai nouvelle Ford Mondeo
13/05/2015

Plus dynamique, intelligente et sécurisante, la nouvelle Mondeo est une berline de segment D de tout premier ordre. Boxant dans la même catégorie que la Peugeot 508, La Citroën C5, la Mazda 6, mais aussi la voiture de l’année, la nouvelle Volkswagen Passat, la berline à l’ovale ne souffre guère de la comparaison. Certainement parce que les ingénieurs de Ford ont eu tout le temps nécessaire pour européaniser cette quatrième génération.

Sur les routes européennes depuis 6 mois, la nouvelle Ford Mondeo s’est faite attendre ! Rappelez-vous, elle fut présentée à l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris en 2012 ! Sauf qu’entre temps, Ford a fermé l’usine de Genk en Belgique (où les 3 premières générations furent assemblées) pour transférer la production à Valence, site espagnol qu’il a évidemment fallu adapter. Du coup, les ingénieurs de Ford ont eu une rallonge de temps afin d’adapter significativement l’Américaine Ford Fusion en Européenne Ford Mondeo. Et c’est plutôt bien réussi !

Elle en impose !

Prêtée quelques heures par Ford Vitry-sur-Seine ma Mondeo essayée en impose par son gabarit, les nervures de son capot et de ses ailes, sa calandre Aston et ses optiques qui rappellent la nouvelle Mustang. L’opération séduction au premier regard est un franc succès. Portes lourdes (trop ?), toit panoramique… l’habitacle offre un espace convaincant grâce à ses assises plus fines. Même si vous faites 1m85 et que vous vous installez à l’arrière. Pourtant, la ligne de toit plongeante augurait d’une déception. Beaucoup ont souligné un rapport encombrement/habitabilité décevant, je ne suis pas d’accord. Vos enfants (grands ou petits) ne s’en plaindront pas.

Optant pour une ouverture en hayon, la nouvelle Mondeo offre un volume de coffre de 541 litres tout en longueur lui permettant de remporter haut la main l’épreuve du rangement de la poussette. Les 4m87 de long sont optimisés ! Cette berline est plus longue que le nouvel Espace.

En m’installant au volant, je constate avant tout l’élégance sobre du cockpit. Le volant multifonctions est agréable au toucher tandis que la connexion au système Ford Sync 2 pourrait être plus facile. Les multi-contours des écrans comme des buses d’aération donnent du volume et augmentent significativement la qualité perçue. Seule interrogation, ce petit espace de rangement situé sous le tableau de bord quasi inaccessible. Disons que cet emplacement a été prévu pour les gilets jaune fluo…

Au volant de la nouvelle Mondeo

Revu et corrigé, le 2,0l TDCI 150 chevaux de ma monture associé au Stop & Start se révèle agréable sur route et autoroute mais un peu moins en ville. Certainement parce que j’ai de moins en moins l’habitude de traiter avec une boite manuelle (à 6 rapports). Si officiellement la consommation en cycle mixte est de 4,1l/100km, l’ordinateur de bord indique un très respectable 6,2l/100km sur les 1 629 km parcourus par le véhicule (qui pèse près de 1,6 tonne) depuis 6 mois. Lourde certes, cette nouvelle Mondeo offre un comportement routier optimal. Sa tenue de route est aussi confortable que sa direction précise en association avec une suspension de tout premier ordre, le tout dans un silence remarquable. Le niveau du volume de la radio en est le parfait témoin.

Quels équipements ?

À sa sortie, la nouvelle Mondeo ne possédait qu’un seul niveau d’équipements. La finition Titanium est intéressante et offre une montée en gamme pour un tarif à partir de 32 000€ (pour le TDCI 150), très abordable au regard de la concurrence (depuis la finition Trend est arrivée). On y retrouve par exemple le hayon motorisé et le système MyKey en plus du système Ford Sync2 centralisant le smartphone, la navigation et tout le multimédia via un écran tactile tombant parfaitement sous la main. Ajoutons le caméra de recul. Un gadget devenu indispensable pour les grands gabarits d’autant que la lunette arrière offre une visibilité très relative.

En France, rouler en Ford Mondeo est loin d’être une évidence face aux Citroën C5, Peugeot 508, Volkswagen Passat et Skoda Superb. Cette concurrente offre néanmoins une très plaisante alternative tant sur son coût que ses technologies et son comportement. 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires