Blog auto > Essais > Skoda > Essai Skoda Octavia Combi : Routière de standing

Essai Skoda Octavia Combi : Routière de standing

Essai Skoda Octavia Combi : Routière de standing
21/06/2017

Oui, la Skoda Octavia augmente toujours un peu plus son standing pour séduire une clientèle de plus en plus large comme le montre mon essai de la version Combi.

On ne parlera pas encore de premium, mais force est de constater que la gamme Skoda monte un peu plus en gamme à chaque renouvellement. Qui plus est avec cette série limitée Drive. Habillée d’un Noir Magic, intérieur noir, cette Octavia Combi se présente avec comme principaux équipements de série les radars de stationnement avant et arrière, la climatisation automatique Climatronic, les rétroviseurs électriques, dégivrants et rabattables électriquement, accès mains libres KESSY ou encore l’affichage sur grand écran « maxi-dot » avec toute la connectivité nécessaire… Cette voiture prêtée par Excel Auto Poitiers est affichée à 31 460€ avec ses 3 ans de garantie ou 60 000 km et assistance kilométrage illimité, sa peinture métallisée et ses rampes de pavillon Argent. D’ores et déjà une très bonne affaire !

Pour toute la famille

Abordable et bien équipée, cette Skoda Octavia Combi Drive dispose d’autres atouts. Tout d’abord il s’agit d’une Skoda, alors on bénéficie de toutes les fonctionnalités d’usage pour simplifier la vie. La grattoir à givre est de série tout comme la modularité du coffre initialement de 610 litres pouvant atteindre les 1 740 litres. On peut en mettre des courses, des bagages ou des cartons de chez son dealer de meubles suédois ! La concurrence a d’ailleurs du mal à suivre… Bien que familiale, cette troisième Octavia se distingue surtout par son regard affirmé et ses voies légèrement élargies par rapport à la génération précédente. On remarque néanmoins le style toujours carré des optiques arrière alors que le Kodiaq et la Superb ont succombé à la mode des feux allongés. Une façon de se distinguer ? Comme souvent avec les Skoda, l’habitabilité n’inspire pas la joie de vivre, surtout tout en noir mais c'est confortable… Je remarque néanmoins de l‘aluminium brossé sur les contre-portes et le cerclage du levier de vitesse. Suffisant à terme pour faire oublier quelques plastiques disgracieux et certains boutons d’un autre siècle ?

Toujours est-il qu’on a envie de prendre la route avec toute sa famille devant ce beau break tchèque. Sous le capot ? Le 4 cylindres 2,0l TDI délivrant comme souvent 150 chevaux en association avec une boîte DSG6. Un moteur volontiers routier et bien adaptée à la plate-forme MQB (elle aussi). Vivace, la boîte DSG 6 se met au service d’un agrément de conduite remarqué en ligne droite comme dans les courbes des collines derrière St-Benoit (86). Par son allure, l’Octavia Combi a tout du transport de troupes. Elle garde néanmoins du mordant pour le/la conducteur/trice désireux/se de monter dans les tours après 700 km d’autoroute.

Intéressé par l’éco-conduite ?

Évidemment, il y a les chiffres officiels et ceux dans la pratique. À ce jeu-là, mon Octavia Combi du jour se montre plus gloutonne que sur le papier. La consommation moyenne affichée par l’ordinateur de bord annonce 7,7/100km contre les 4,6l en cycle mixte de la brochure. Personnellement, j’ai tourné à 6,1l/100 km. Votre serviteur s’est montré plus raisonnable ? Pas forcément car j’ai trouvé dans les applications à bord, un moyen ludique de minimiser ma consommation. Voilà à quoi sert le Greenscore. En quasi temps réel, le tableau de bord vous annonce votre score sur 100 quant à votre capacité à rouler le pied léger. C’est un gadget, mais on peut rapidement se prendre au jeu en faire un challenge familial ou entre collègues !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires