Blog auto > Essais > Citroën > Le chant des cigales en E-Méhari

Le chant des cigales en E-Méhari

Le chant des cigales en E-Méhari
02/06/2016

Conduire une Citroën E-Méhari, c’est se confronter à un minimalisme gênant et à la simplicité rafraichissante des éléments. En tout cas, elle ne laisse personne indifférent !

Qu’elle est drôle et attirante cette voiture de plage ! Mais vous l’avez compris, il y a un mot qui ne colle avec un usage raisonnable et rationnel d’une automobile : « Plage ». Une voiture comme ça n’est pas faite pour autre chose qu’une vie estivale. C’est pourquoi la E-Méhari est à considérer comme une vitrine de la créativité de Citroën qui sera vendue en toute petite série aux collectivités territoriales, aux hôtels de bord de mer, aux golfs ou encore « agents immobiliers du sud de la France » comme on me l’a souligné. J’en connais quelques-uns et je ne crois pas qu’ils troqueront leurs 500 Abarth et Twingo pour la E-Méhari.

Ambiance provençale

L’air de rien, une fois que l’on a écrit ce préambule, on peut mettre de côté les problématiques de rentabilité, de prix (deux fois plus chère qu’une Bolloré Blue Summer sur laquelle elle est basée !), de volume de vente, de rentabilité. Des mots totalement opposés au champ lexical qu’inspire cette voiture : Les vacances, la liberté, le soleil… bref la vie en rose (ou en sépia) !

Voiture vitrine, la E-Méhari réussit son opération séduction. Cette voiture qui m'a été prêtée par DAP Citroën Poitiers est remarquable et remarquée dans la rue. D’autant plus en rouge. Et que dire de ce détail aussi génial qu’inutile imaginé afin de résoudre la problématique du silence d’une voiture électrique dangereux pour les piétons en ville ?! Citroën a installé un petit bouton « TRIP ». Sur simple pression, il annonce votre passage par le chant des cigales permettant ainsi aux passants de relever la tête et vous voir sourire. Exception faite d’une vieille dame peu aimable, tout le monde apprécié ce klaxon estival. Par contre, bloquer le TRIP en mode continu change l’impression sonore… D’une ambiance provençale, je me retrouve à entendre les rennes du Père Noël ! Question bonus, comment feront les « agents immobiliers du sud de la France » pour se démarquer des véritables cigales ? Et les piétons ?

Une voiture lavable en machine

L’aspect cubique et plastique de la E-Méhari joue sur l’idée d’une très relative qualité de finition. Néanmoins les éléments sont bien assemblés et mettent en valeur la simplicité quasi révolutionnaire de l’habitacle. Intégralement lavable au jet d’eau, cette E-Méhari se présente avec des matériaux simples, mais étanches et résistants. C’est pourquoi la plupart des boutons semblent venus des années 80… et qu’il n’y a pas d’autoradio. Citroën a bien cherché un équipementier capable de proposer un équipement, comme le reste, « lavable en machine » en vain. Mais que serait une voiture de plage en 2016 si l’on ne peut balancer le son des Beach Boys ? En ce sens, Citroën a prévu le pré-équipement audio permettant de connecter son smartphone en bluetooth.

Brillante par simplicité, la E-Méhari propose un volant comme on n’en voit plus. On dirait même un vieux volant de compétition, le temps de se rendre compte qu’il n’y a pas d’airbag. Pour qui que ce soit. Moment de solitude. 

Si le coffre est minuscule (et je ne parle même de la partie fermée), c’est au bénéfice de l’habitabilité arrière. Passée la petite gymnastique pour s’y installer, on découvre un espace confortable, au moins à deux. Si l’espace aux genoux est loin d’être formidable, la profondeur de la banquette rattrape largement ce déficit pour en faire, finalement un avantage. Bridé par une batterie qui doit rester à température, le moteur délivre 61 chevaux. Cela fut suffisant pour ma balade. Sans me risquer sur l’autoroute, j'ai constaté que l’autonomie fond comme neige au soleil sur Nationale. Gageons que l’utilisateur moyen n’ira pas aussi vite. Enfin, la plupart du temps. La conduite en ville s'avère séduisante et apaisante avec 100% du couple intégralement disponible dès l'accélération. Son châssis plutôt rigide souligne néanmoins la moindre imperfection de la route.

J’ai passé un moment mémorable au volant de la E-Méhari. Pour être honnête, j’ai écrit cet article presque d’une traite sur la banquette arrière. Aucun véhicule ne m’a à ce point inspiré par le passé. Preuve de l’originalité de cette voiture qui doit avant tout être considéré comme un laboratoire, une vitrine. Si je ne peux vous conseiller de l’acheter, je ne peux que vous encourager à l’essayer, si possible durant l’été. Oui, l’esprit de la Méhari originelle a été récréé.

10 voitures pour aller à la plage


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires