Blog auto > Essais > Road Trip au Costa-Rica : Autour du Poas #2

Road Trip au Costa-Rica : Autour du Poas #2

Road Trip au Costa-Rica : Autour du Poas #2
19/07/2017

Deuxième épisode de notre saga de l’été, un road trip au Costa-Rica au volant d’un Daihatsu Terios. Aujourd’hui, je vous parle des routes alpestres du Poas, de tuning et bus old school !

Pour ceux qui étaient là lors du premier épisode, vous vous souvenez des conditions météo à notre arrivée à Poasito (pour les autres, la séance de rattrapage se trouve ici). Des fortes pluies, du vent, une faible température et très peu de luminosité. Voilà pourquoi la surprise fut totale le lendemain matin. Un ciel largement dégagé offrant des paysages dignes des Alpes. À une différence près. Je ne suis pas sur une montagne, mais sur un volcan ! Le Poas nous attend ce matin. On nous a conseillé de nous y rendre tôt. D’autant qu’il y a de la marche. Du coup, c’est avant 8 heures du matin que nous prenons la route. Nous y découvrons des routes de qualités avec deux belles lignes jaunes continues. 

Sur les bas côtés, des hordes d’équipiers municipaux se pressent afin de dégager les branches tombées durant la nuit. Tant qu’ils y sont, ils jouent de la machette pour débroussailler ce qui ne fut pas arraché durant la nuit. Plus loin, le terrain devient un peu plus aride et nous croisons des résineux de toutes sortes qui semblent slalomer entre les lacets de la route.

Paisiblement perché à 2 708 mètres d’altitude, le Poas est un volcan pour le moins venteux et son accès n’est pas des plus faciles. La route à l’approche de notre stationnement est bien plus endommagée et étroite. Afin de ne pas faciliter l’érosion de la chaussée, les dos d’âne fleurissent. Il faut dire aussi que je ne suis pas à l’abris de croiser un bus de touristes au détour d’un virage. Ne soyons pas pressés !

Du tuning au Costa-Rica

Comme la veille, ces quelques kilomètres me permettent de me familiariser avec les pratiques automobiles du Costa-Rica. Deux constatations s’imposent. La première est que l’on aime préparer, optimiser... bref tuner sa voiture. À cette différence notable qu’il semble que toute la population soit adepte. Au volant de ces voitures avec des jantes et des pots d’échappement disproportionnés, d’inutiles bandeaux de LED et des couleurs criardes se trouvaient des jeunes comme des moins jeunes, des hommes, des femmes, des paysans, des employés de bureaux ou même ce qui semblaient être des mères au foyer.

La seconde constatation est le succès fou que rencontrent des voitures que nous connaissons très bien chez nous : La Suzuki Swift et la Toyota Yaris. Néanmoins, ces deux petites citadines vues de France se trouvent être de petites berlines à malle en Amérique Centrale et du Sud. Ce n’est pas vraiment un scoop, mais c’est plutôt amusant à regarder.

Un bus old school

Ce second épisode de mon road trip au Costa-Rica n’est pas celui où j'ai parcouru le plus grand nombre de kilomètres. Tout au plus un quarantaine. Cela ne m’a pas empêché de faire une découverte étonnante. Au détour d’une balade aux La Paz Waterfalls faite de rencontres avec des Toucans, de Jaguars, un fer de lance (une vraie saleté ce serpent !) et de cascades, nous montâmes dans un bus loin d’être jeune. Ni plus, ni moins qu’un Freightliner peint en vert et non en jaune comme il le fut certainement dans une première vie avec des écoliers américains. Un habitacle minimal fait de rangés de siège pour deux en simili-cuir avec une allée centrale conduisant à la sortie de secours. Un vrai morceau de ma pop culture.

Rendez-vous mercredi prochain pour connaître la suivante de mes aventures au Costa-Rica avec 162 km pour rejoindre un autre volcan et les premières pistes.

L'épisode 3, c'est par ici !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires