Blog auto > Sport-auto > Audi > À Goodwood, Audi a encore la tête au Mans.

À Goodwood, Audi a encore la tête au Mans.

À Goodwood, Audi a encore la tête au Mans.
28/06/2017

Pour la première fois depuis 1999, Audi était absent des 24 Heures Mans voilà 2 semaines. Un retrait stratégique qui n’a jamais semblé être fait de gaité de coeur. C’est forcément sur l’air de la nostalgie que la firme d’Ingolstadt débarque au Festival of Speed de Goodwood (29 juin - 2 juillet) avec quelques unes de ses légendes mancelles.

Si Porsche domine de la tête et des épaules le palmarès des 24 Heures du Mans (19 succès), il est toujours bon de rappeler la période de domination sans partage (ou presque) d’Audi dans la Sarthe. Après une première tentative ponctuée par une 4e place en 1999, Audi n’a laissé échapper qu’à 2 reprises la victoire entre 2000 et 2014 (13 victoires au total). Et encore, si c’est une Peugeot qui gagne la course en 2009, la Bentley Speed 8 victorieuse en 2003 est muée par le V8 bi-turbo de l’Audi R8…

Les beaux cadeaux d’Audi à Tom Kristensen

Le passé, c’est le passé ! Du coup, Audi a toute légitimité à venir au Festival of Speed de Goodwood avec 3 prototypes vainqueurs dans la Sarthe. La R8 LMP qui s’imposa en 2000 ainsi que les R10 et R18 qui triomphèrent respectivement en 2008 et 2013. Trois voitures qui ont en commun d’avoir été victorieuses avec notamment Tom Kristensen au volant. Le nonuple vainqueur de 24 Heures du Mans profitera de l’évènement pour renouer à sa légende sur la Goodwood Hill tout en fêtant ses 50 ans. Sympa !

Mais aussi…

Dans le West Sussex, Audi ne fera pas que fêter Tom Kristensen sur un air de déprime. La firme aux anneaux débarque au FoS avec deux modèles très actuels : La R8 LMS victorieuse des dernières 24 heures du Nürburgring ainsi qu’une RS 5 alignée dans le DTM 2017. Enfin, les convives de Lord March pourront assister aux rugissements du prototype Audi Group S (photo) entre les mains de Hannu Mikola. Une voiture qui devait être engagée dans le championnat du monde des rallyes en 1988 avant que la FIA ne laisse tomber les Group B du fait de la succession d’accidents mortels.

Chanceux seront les festivaliers qui pourront contempler et entendre les sonorités diverses de ces voitures de légende. L’avenir sportif chez Audi s’annonce beaucoup moins sexy… 

Source : Audi Media, Illustration TomKristensenOfficial


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires