Blog auto > Sport-auto > Caterham de retour en piste !

Caterham de retour en piste !

Caterham de retour en piste !
14/11/2014

Forfait depuis le Grand Prix des États-Unis faute de moyens, Caterham disputera finalement l’ultime manche du championnat du monde de F1 à Abou Dabi, dans 8 jours. Les verts ont trouvé une grande partie de l'argent nécessaire grâce au crownfounding, un appel aux dons en ligne. Cela dit, Caterham est loin d’avoir résolu tous ses problèmes.

La Formule 1 est un sport paradoxal où l’argent coule à flot dans certaines écuries, dans les droits TV, dans les opérations de communications tandis que près de la moitié des pilotes payent pour piloter des monoplaces d’écuries aux budgets serrés. Incapable d’élever son niveau, Caterham s’est retrouvé enfermé dans un système économique où la recherche des fonds supplante le sportif. Résultat, pas les moyens d’aller à Austin, ni à Sao Paulo. Mais l’aventure Caterham pouvait-elle s’achever ainsi, en dépit d’une mise sous tutelle ? Le chance de l’écurie verte est d’avoir en Finbarr O’Connel de Smith & Williamson, un administrateur compréhensif et compétant. Des investisseurs sont apparus tandis que l’écurie a lancé une opération de crowdfunding la semaine dernière. Ou comment faire la manche auprès de ses fans à travers une cagnotte en ligne (qui s'achève vendredi à minuit). 

Avec quels pilotes ?

Afin de #RefuelCaterhamF1, l’écurie se donnait une dizaine de jours pour lever les quelques 2,35M£ (3M€) nécessaires au déplacement à Abou Dabi. Une semaine plus tard, 79% de cette somme a été collectée. 1,87M£ (2,34M€) qui suffit à l’écurie  pour annoncer sa participation au dernier Grand Prix de la saison. Reste désormais l’épineux problème des pilotes ! Car en plus de s’être engagé avec Sauber pour 2015, Marcus Ericsson a rompu son contrat avec Caterham tandis Kamui Kobayashi n’a pas vraiment fait preuve de volonté de participer au relèvement de son team. Ainsi, plusieurs noms ont circulé cette semaine, au cas où. Le plus prestigieux est celui de Rubens Barrichello qui voulait sortir de retraite nouvelle pour une pige au Brésil. Un autre nom circule avec insistance, celui de Jalyon Palmer, tout auréolé de sa couronne mondiale en GP2. Bien entendu, Guido van der Garde (n°3 de Caterham) et Max Chilton (également piéton chez Marussia) sont candidats.

De manière plus légère (quoique), le Daily Mail rapportait cette semaine l’histoire de la jeune Alice Powell, 21 ans*, dont le grand-père était près à signer un chèque de 35 000£ afin qu’elle dispute les essais libres 1 aux Émirats Arabes Unis.

Dans tous les cas, cela reviendrait à un véritable miracle si Caterham parvenait à être compétitif dans 8 jours à Yas Marina. Ne parlons même pas de marquer un point (assurant 10 M$). Néanmoins, l’écurie pourrait bien être présente en 2015, les 500 000 $ nécessaires à l’engagement auprès de la FIA ont été payés.

* Alice Powell n’est pas une débutante. Elle est la première fille à avoir remporté un championnat de Formule Renault (en 2009, elle avait 16 ans) avant d’être la première fille à marquer des points en GP3 (2012). 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires