Blog auto > Sport-auto > Ce qu'il faut retenir de la journée Test des 24LM 2017

Ce qu'il faut retenir de la journée Test des 24LM 2017

Ce qu'il faut retenir de la journée Test des 24LM 2017
05/06/2017

Le samedi 17 juin, à 15 heures, s’élancera la 85e édition des 24 Heures du Mans. Pour autant, les premiers tours de piste eu lieu hier, dimanche, avec la journée Test. L’occasion pour les 60 équipages de se tester et pour nous t’en tirer 5 conclusions.

Le plein de confiance pour Toyota

En réalisant un chrono de 3’18’’132 au volant de la Toyota numéro 7, Kamui Kobayashi a assommé la concurrence. Par rapport à 2016, c’est une seconde et demie plus rapide que la pole de Neel Jani au volant de la Porsche numéro 2 (en 3’19’’733) et ce n’est plus très loin du record de la piste de 13,629 km qui est de 3’16’’887. C’est aussi (et surtout) plus de 7 secondes plus rapide que la meilleure Toyota en 2016. La team nippon semble avoir corrigé ses défauts de vitesse par rapport à 2016, la fiabilité sera-t-elle au rendez-vous ?

Porsche dans le doute ?

Reléguées à 4 secondes, les 919 Hybrid numéro 1 et 2 ont manqué de vitesse dimanche. Pire, une fuite d’huile détectée sur la numéro 2 en fin de matinée a demandé un changement de moteur. Voilà qui fait tâche à deux semaines de la course. Faut-il pour autant y voir Toyota comme l’immense favori de cette 85e édition ? Ce serait juste après le drame de l’an passée. Pour autant, il ne s’agit qu’une journée Test dans laquelle la raison l’emporte sur la performance.

Les LMP2 au niveau des LMP1 d’il y a 10 ans.

Côté LMP2, les progrès de règlementation ont offert des temps, là-aussi, canons ! En parcourant le circuit en 3’29’’008, Nelson Panciatici au volant de l’Alpine numéro 35 réalisé un chrono étonnant ! Par rapport à 2016, c’est comparable aux Rebellion (LMP1), près de 8 secondes de mieux que le meilleure LMP2 (G-Drive Racing) et dans les alentours des pole positions réalisées au début des années 2000. Comment cela est-il possible ? Les LMP2 ont depuis cette année un cockpit fermé comme les LMP1 (gains aérodynamiques) en plus d’un moteur unique fourni de Gibson Technology. Un V8 4,2 qui développe 600 chevaux soit 100 de plus que ce que la règlementation 2016 autorisait.

Lutte acharnée en GTE Pro et Am

En GT, l’immense bagarre annoncée aura bien lieu ! En Pro, Porsche et Corvette ont tour à tour effectué le meilleur chrono avant qu’Oliver Gavin sur la Corvette numéro 64 ne mette tout le monde d’accord en 3’54’’701, soit à peine 3 dixièmes de mieux que les 2 Porsche 91 et 92 qui se tiennent en 2 millièmes ! Aston Martin et Ferrari ont paru plus en retrait. Dans la catégorie Am, c’est l’Aston Martin numéro 98 de Pedro Lamy qui a réalisé le meilleur temps (3’58’’250) devant Corvette, Porsche et Ferrari, le tout dans un mouchoir de poche.

Ford en retard ?

Vous l’avez peut-être remarqué, nous n’avons pas parlé de Ford ! Il faut dire qu’avec une temps de 3’57’’536, la première Ford (la numéro 69) se hisse au 10e rang de la catégorie GTE Pro. Faut-il considérer les Américains à ce point hors-jeu après avoir mis 3 voitures aux 4 premières places l’an passé ? Cela parait tout de même improbable.

Source : ACO


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires