Blog auto > Sport-auto > Combien ça coûte de se crasher sur la Nordschleife ?

Combien ça coûte de se crasher sur la Nordschleife ?

Combien ça coûte de se crasher sur la Nordschleife ?
24/08/2017

Éprouvante et technique, la boucle nord du Nürburgring est toujours ouverte à n’importe qui (au volant de presque n’importe quoi) lors de sessions publiques. Pour autant, si l’idée vous venait de vous y frotter, y avoir un accident, même minime n’est pas donnée ! Voici les tarifs.

Contre une modeste contribution de 30 euros, chacun peut aller rouler sur la Nordschleife au volant de sa voiture. Ce que l’on sait moins, c’est que les règles qui régissent les « Public Sessions » sont celles du côte de la route allemand avec des limitations de vitesse par endroit et des sections prévues pour les dépassements.

Bien souvent, les « Publics Sessions » sont prématurément clôturées parce qu’un pilote du dimanche a sur-estimé son talent. Outre la douche froide sur l’égo et la certitude de se retrouver sur de nombreux vlog dès le soir même, l’imprudent pilote se verra présenté la facture de son exploit. Et l’on ne parle ici que des dégâts liés au circuit et non à sa voiture.

Tout a un prix sur la piste.

Vous avez eu du bol, vous êtes vivant et en bonne santé hormis une grosse douleur à l’égo. Pour autant, voici la note de votre exploit du jour !

Pour commencer, comptez un minium de 600€ pour le rapatriement de votre monture sur la dépanneuse. Vous pouvez repartir au volant ? Vous serez néanmoins escorté par une safety car : 82€ pour 30 minutes d’utilisation.

En sortant de piste, vous avez percuté les barrières. Il faut les remplacer. Tout d’abord prévoyez 150€ pour faire venir le personnel et le camion. Après quoi, il vous sera facturé 10€ le mètre d’Armco à redresser (x2, x3 si doublé, si triplé…). 31€ le mètre d’Armco (x2, x3 si doublé, si triplé…) s’il faut changer. Ajoutez 5,10€ par pied d’Armco redressé. 39€ s’il est à changer.

Pire, lorsque la direction du circuit décide qu’il faut mettre un terme à la Public Session pour réparer sereinement ce qui doit l’être, le pilote fautif se voit facturer le manque à gagner : 1 350€ par heure manquante. Imaginez si vous arrive à 10 heures du matin…

Pas facile d'assurer une sportive !

Source : Drive tribe


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires