Blog auto > Sport-auto > Ford > Comment un pilote prépare les 24 Heures du Mans ?

Comment un pilote prépare les 24 Heures du Mans ?

Comment un pilote prépare les 24 Heures du Mans ?
14/06/2016

Il n'y a pas que l’Euro 2016 dans la vie ! Ce week-end a lieu la plus longue et prestigieuse course automobile du monde : Les 24 Heures du Mans. Exigeante pour les mécaniques, la course l’est tout autant pour les pilotes et le team Ford Chip Ganassi Racing de nous montrer comment ses pilotes se préparent physiquement.

En alignant 4 Ford GT sur la ligne de départ de la 84e édition des 24 Heures du Mans, Ford se donne un maximum de chances de remporter la catégorie LMGTE Pro. Car le double tour d’horloge de la Sarthe peut réserver bien des surprises mécaniques, tactiques, météo… C’est pourquoi les écuries essayent de réduire, un peu, la part de l’aléatoire. Cela passe forcément par une fiabilité à toute épreuve des machines comme des organismes. Voilà plusieurs semaines, le Team Chip Ganassi Racing nous a proposé une vidéo dans laquelle nous accompagnons les pilotes Harry Tincknell et Stefan Mücke dans leur préparation physique pour les 24 Heures du Mans. Ou comment au cœur de l’hiver, il ne s’agit déjà plus de faire semblant !

Un corps sain dans un esprit sain

Si Ford nous présente le travail de ces deux pilotes, c’est que l’Anglais comme l’Allemand ont l’expérience du rendez-vous manceau. Le premier (24 ans, en illustration) a remporté la catégorie LMP2 avec le Team Jota Sport en 2014. Le second (34 ans) disputera la course pour la neuvième fois d’affilée (3e en GTE Pro en 2012 et 2013 avec Aston Martin).

On découvre ainsi les multiples exercices de musculation et de relaxation qui doivent permettre aux pilotes d’encaisser sans broncher les G pris dans les virages, les accélérations, les freinages… voire les chocs. Garder leur calme et accepter des températures qui peuvent approcher les 50°. Cette préparation physique est complétée par un travail psychologique ainsi que les services d’un nutritionniste. Et si cela ne suffit pas à faire d’un pilote un vainqueur des 24 Heures du Mans, il n’y aura pas de succès sans ce socle commun.

Les 24 Heures du Mans pour un pilote c’est…

12,5 litres d’eau engloutis (en moyenne).

3000 calories brûlées et jusqu’à 3 kg de perdu.

330 km/h de vitesse de pointe.

247 km/h de vitesse moyenne.

Une force gravitationnelle à l’accélération pouvant aller jusqu’à 4G.

Jusqu’à 12 heures de pilotage pour plus ou moins 4 heures de sommeil.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires