Blog auto > Sport-auto > De quoi parlera le biopic sur Alain Prost ?

De quoi parlera le biopic sur Alain Prost ?

De quoi parlera le biopic sur Alain Prost ?
16/03/2016

Labyrinthe Films et Mars Films ont annoncé le tournage en 2017 d’un biopic sur Alain Prost. Le quadruple champion du monde conseillera l'acteur Julien Leclercq. Reste à savoir quel angle sera retenu dans le scénario. Nos propositions.

Ce n’est parce qu’il s’agit d’un biopic que le film doit nécessairement passer en revue toute la vie d’Alain Prost. De sa naissance en 1955 à Lorette à la fondation d’e.dams en Formula E. L’idée serait plutôt de cerner le personnage à travers une période précise de sa vie.

Les débuts

La croissance du petit Alain au sein d’un environnement familial heureux, les racines arméniennes, les Établissements Prost, meubles de style de ses parents, ses envies d’être prof de sport, d'être footballeur. C’est finalement le bras dans le plâtre qu’il remporte une première course sur un parking à Antibes. Rien ne sera plus pareil : Karting, le volant Elf, la Formule Renault et le service militaire dans le 51e régiment de transmissions à Trêves, RFA. Le film s’achève sur le 13 janvier 1980 à Buenos Aires, au départ de son premier Grand Prix de F1.

Quel intérêt ? On connait assez peu celui qui fut considéré comme le plus grand champion français durant des années. Pour autant, un tel angle pourrait frustrer beaucoup d’amateurs de sport auto qui attendait forcément davantage de spectacle.

La relation tourmentée avec Renault

Si c'est chez Renault qu’il a remporté ses premiers succès, l’association Prost-Renault fut tumultueuse. La rivalité avec René Arnoux, les tensions avec Gérard Larousse, le départ pour McLaren-TAG, le titre de 1993 avec Williams.

Quel intérêt ? La relation Renault-Prost est plutôt intéressante d’un point de vue sportif mais le format cinéma parait inadapté.

Le professeur

C’était le surnom de Prost. Talentueux, Alain Prost a aussi gagné parce qu’il savait ménager sa monture. Gagner puis gérer, un caractère très commun à Niki Lauda (l'ordinateur) qui le prend sous son aile et franchement à l’opposée d'Ayrton Senna.

Quel intérêt ? Comment devient-on le meilleur à force de travail. Quel dosage faut-il entre courage et calcul. Comment Ayrton Senna a mis le doute dans sa tête, notamment après le Grand Prix de Monaco 1984.

La rivalité Prost-Senna

Du confort chez McLaren à la rivalité avec Ayrton Senna en passant par l’apothéose des courses au Japon en 1988 et 1989.

Quel intérêt ? C’est ce qu’on attend forcément ! Mais le danger viendra de la comparaison avec Rush (film sur la rivalité Lauda - Hunt sorti en 2013).

Alain Prost rêve son 200e Grand Prix

Officiellement, Alain Prost a disputé 199 GP de Formule 1. La soixantaine passée, il imagine un 200e Grand Prix qu’il dispute avec tous les pilotes qui ont marqué sa vie, d’une manière ou d’une autre. On y retrouverait forcément Ayrton Senna, René Arnoux, Michael Schumacher, Damon Hill, Nigel Mansell, Nelson Piquet, Eddie Cheever, Niki Lauda, Stefan Johansson...

Quel intérêt : Un film à tiroirs qui retrace près de 3 décennies de sport automobile sous l’angle d’Alain Prost. Le risque est que cela se transforme en version F1 de l’École des Fans où tout le monde est gentil, où tout le monde gagne.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires