Blog auto > Sport-auto > Elle court, elle court la rumeur (Semaine 134)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 134)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 134)
03/12/2016

Une spéciale Sport Automobile pour la 134e édition des rumeurs de la semaine. Comme toujours, nous sélectionnons trois rumeurs apparues dans les médias cette semaine et les filtrons dans notre indice de crédibilité. De 1 à 3 pour le plus vraisemblable.

Le GP de France de retour ?

Jeudi soir, l’ensemble des médias sportifs et automobiles ont annoncé le très probable retour du Grand Prix de France en 2018. 10 ans après la dernière édition à Magny-Cours.

Indice de crédibilité : 3

Une conférence de presse devrait être tenue lundi à l’Automobile Club de France. Au cours de cet évènement, il devrait être annoncé que le retour du Grand Prix de France aura lieu en août 2018 au Castellet avec le soutien de la mairie de Toulon, du Conseil Général du VAR, de la région PACA et de la FFSA. Le contrat porterait sur 5 éditions.

Peugeot à la rescousse du WEC ?

La FIA aurait demandé à Peugeot de remplacer au pied levé Audi en WEC selon Automotive News Europe. Il faut dire que dans la catégorie LMP1, il n’y a plus que 2 constructeurs avec Porsche et Toyota.

Indice de crédibilité : 1

Si les catégories GT débordent de vie, le retrait d’Audi est un coup dur pour le championnat du monde d’endurance (WEC). En retrait depuis 2012 pour des raisons financières, Peugeot aurait été sondé pour élargir la concurrence. Sauf que depuis 2015, Peugeot s’est (re)tourné vers le rallye raid. Un double engagement paraît hautement improbable, d’autant plus que d’un point de vue technologique, le constructeur français partirait avec beaucoup de retard sur une règlementation fixée jusqu’en 2020.

Qui pour remplacer Nico Rosberg ?

Surprise ! Nico Rosberg a annoncé vendredi son départ à la retraite sportive avec effet immédiat via ses réseaux sociaux, quelques jours après être devenu champion du monde pour la première fois de sa carrière. À 31 ans, il pouvait encore nourrir de belles ambitions pour l’avenir, mais partir au sommet de sa gloire est devenu si rare dans le sport (quel qu’il soit)… Qui alors pour le remplacer ? Les noms ne manquent pas.

La filière Mercedes ? Indice de crédibilité : 2-3

L’occasion est trop belle pour Mercedes et Lewis Hamilton. En titularisant un des jeunes loups de sa filière, Lewis Hamilton sera assuré d’être le numéro 1 tandis que la firme à l’étoile gagnera de précieuses années dans la construction de la relève, Pascal Wehrlein et Esteban Ocon y croient plus que jamais !

Débaucher un pilote confirmé ? Indice de crédibilité : 1

L’autre alternative pour Mercedes serait d’avoir recours à un pilote expérimenté afin de s’assurer la victoire au championnat du monde Constructeurs. Les candidatures ne devraient pas manquer ! Quid de Verstappen, Ricciardo, Perez, Bottas ? Entre les contrats des uns et les ambitions trop importantes des autres, cela partait compliqué d’expliquer à ces pilotes qu’ils viendront en numéro 2, sauf peut-être à Romain Grosejan.

Les rumeurs de la semaine dernière.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires