Blog auto > Sport-auto > Mercedes-Benz > Esteban Ocon, l’espoir français en F1 ?

Esteban Ocon, l’espoir français en F1 ?

Esteban Ocon, l’espoir français en F1 ?
30/11/2015

Titré le week-end dernier en GP3, Esteban Ocon est décrit par Toto Wolf (le team manager de Mercedes AMG F1) comme « l’une des stars du futur ». Suffisant pour accéder à la discipline reine ? Essayons d’y répondre.

À quel point est-il talentueux ?

Premier Français sacré en GP3 Series, Esteban Ocon, a triomphé par la gestion ! Au volant de sa ART GP, il n’a pas été le plus rapide cette année avec une seule Pole Position (sur 9) et 4 meilleurs tours en course - bonus de 2 pts - (sur 18). La pointe de vitesse fut davantage l’affaire de l’Italien Luca Ghiotto (sur Trident). Par contre, le Normand de 19 ans s’est montré incroyablement régulier en terminant toutes les courses, en marquant de gros points à chaque fois (à exception de sa 7e place la course n°2 à Barcelone et de sa disqualification lors de la course n°2 en Autriche). Esteban Ocon est champion grâce à sa collection de deuxièmes places (10 sur 18 courses). Cette régularité rappelle le fonctionnement d’Alain Prost ou de Niki Lauda, surnommés en leurs temps le Professeur et le Computer.

Avant d’être sacré en GP3 cette année, Esteban Ocon a remporté le titre européen en Formule 3 après des débuts en 2012 en Eurocup Formula Renault 2.0 avant d’intégrer ART Junior Team en 2013 et Lotus F1 Junior Team. Depuis, il est passé pilote de développement chez Mercedes AMG F1. Il sera d’ailleurs le troisième pilote de Mercedes en 2016.

Est-il soutenu ?

Alain Permane, directeur des opérations de piste de Lotus dit de lui qu’il « a un bon esprit, il s’intègre vitre, comprend vite, c’est une star en devenir ». Toto Wolf a des mots similaires au sujet du Français en le voyant comme : « Un jeune homme très talentueux » et « l’une des stars du futur ». On imagine cependant mal les dirigeants médire de leur investissement. De là à obligatoirement le comparer à « une star du futur »…

Le soutien des décideurs est une chose, le soutien financier en est une autre. Là-dessus, le natif d’Évreux peux compter sur Sport Management et Mercedes. A-t-il les capacités à attirer d’autres sponsors ?

Dans une interview accordée à Sports Marketing, il y a une dizaine de jours, le Français indique se servir de Twitter (6 214 abonnés) et Instagram (5 220 abonnés) mais bouder Facebook et reconnait à mi-mot le manque d’un sponsor de poids.

Quelles possibilités en Formule 1 ?

Troisième pilote de Mercedes AMG F1 l’année prochaine, Esteban Ocon pourrait faire des premiers roulages lors des tests hivernaux. Par le passé, le Français avait déjà fait des roulages avec Lotus, Force India et même étonné Ferrari lors d’une session à Fiorano dans la monoplace de 2010. Son professionnalisme fut alors souligné par Luca Baldisserri, directeur de la Driver Academy. Le talent semble être là, aura-t-il une véritable opportunité ? Cela parait compliqué à court terme tant il y a de la densité en F1 et à ses portes. Ocon n’est pas issu de la filière Red Bull, contrairement à Verstappen, Sainz Jr, Kvyat… Pour autant, Felipe Massa (34 ans) et Jenson Button (35 ans) prendront bien leur retraite un jour et occasionneront un jeu de chaises musicales. C’est certainement par ce biais qu’Esteban Ocon entrera en Formule 1 plutôt que miser sur un départ de Lewis Hamilton ou Nico Rosberg... Problème, la concurrence est rude ! Kevin Magnussen, Stoffel Vandoorme, Jean-Éric Vergne… pour ne citer qu’eux.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires