Blog auto > Sport-auto > Renault > Euphorie sur Max Verstappen

Euphorie sur Max Verstappen

Euphorie sur Max Verstappen
16/05/2016

Comme quoi, si les Mercedes ne sont pas là, la Formule 1 redevient spectaculaire ! Au terme, d’un Grand Prix d’Espagne mouvementé et indécis, Max Verstappen a remporté sa première course, 3 jours après avoir découvert la RB12. Premier néerlandais sur la plus haute marche du podium, il bat de 2 ans et demi le record de précocité établi par Sebastien Vettel en 2008. Faut-il pour autant s’emballer à ce point ?

À 18 ans et 227 jours, Max Verstappen a remporté dimanche son premier Grand Prix à Barcelone. Il explose le record de précocité pour un vainqueur de Formule 1 établi en 2008 par Sebastien Vettel qui avait remporté Monza, sur Toro Rosso, à 21 ans et 73 jours. Premier Néerlandais à remporter un Grand Prix, le pilote n’avait pourtant découvert la Red Bull que 3 jours plus tôt. Avant la course, il assurait ne pas être encore à l’aise dans le baquet, tout en reconnaissant avoir appris à marche forcée l’ensemble des procédures d’une RB12 très différente de la STR11 avec laquelle il avait disputé les 4 premières courses de 2016 (et inscrit 13 points). Car oui, Max Verstappen a bénéficié d’un étonnant échange de baquet avec Daniil Kvyat. Jusqu’alors, les commentaires défendaient le Russe, troisième en Chine. Depuis hier, c’est Verstappen qui reçoit les compliments du monde entier.

De la graine de champion du monde ?

Difficile de ne pas s’incliner devant la performance de Max Verstappen. Le Néerlandais a évidemment bénéficié des circonstances de course, mais il ne doit rien à personne au moment de défendre sa position face à Kimi Raïkkönen qui se voyait peut-être déjà un peu trop beau... La préservation des pneus fut un élément clé. La gestion des nerfs aussi. Imaginez l’excitation du Néerlandais sous son casque à quelques tours de l'arrivée… 

Faut-il pour autant y voir un champion du monde en puissance ? Rejoignant le club (pas si ouvert) des vainqueurs de Grand Prix en exercice, il le suppose. Ce n’est pas pour autant pour cette année et certainement pas à court ou moyen terme tant la puissance des Mercedes semble incontestable. Sauf que Fernando Alonso (34 ans), Kimi Raïkkönen (36 ans), Lewis Hamilton (31 ans) et même Nico Rosberg (30 ans) partiront à la retraite bien avant que Max Verstappen ne soit jeune trentenaire. À lui de progresser et d’être dans la bonne voiture d’ici là. Battra-t-il le record de précocité pour un champion du monde établi par Sebastian Vettel en 2010 à 23 ans et 135 jours ? 

Pour l’heure, Max Verstappen ne compte qu’un succès en Formule 1. Comme 32 autres pilotes dans l’Histoire de la discipline reine du sport automobile. Autrement dit, avant de voir en Max Verstappen un champion du monde, considérons qu’il est aujourd’hui l’égal de Jean Alesi, Olivier Panis, Robert Kubica, Jarno Trulli ou encore Pastor Maldonado, qui remporta lui-aussi son seul et unique Grand Prix à Barcelone, c’était en 2012. Quelle carrière depuis !

Un record de précocité logique ?

Record de précocité, Max Verstappen ne traduit finalement qu’une évidence statistique. Au premier Grand Prix du championnat 2006, l’âge moyen des pilotes titulaires était de 31 ans à quelques jours près. 10 ans plus tard, pour le premier Grand Prix du championnat 2016, cette moyenne d’âge a chuté à 26 ans et 9 mois. En l’espace de 10 ans, l’âge moyen des titulaires en F1 a chuté d’un peu plus de 4 ans. Sous cet angle là, la victoire de Verstappen est-elle si surprenante ?

Photos : @redbullracing


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires