Blog auto > Sport-auto > Mercedes-Benz > F1 : Mercedes grand vainqueur des essais hivernaux

F1 : Mercedes grand vainqueur des essais hivernaux

F1 : Mercedes grand vainqueur des essais hivernaux
02/03/2015

Après 12 journées d’essais hivernaux en Espagne (à Jerez et Barcelone), une première hiérarchie se dessine à 2 semaines du premier Grand Prix de Formule 1, à Melbourne. S’il apparait que Mercedes domine toujours autant, Red Bull intrigue et McLaren inquiète.

En février, le grand cirque de la Formule 1 a enchainé les tours et compilé les données sur les circuits de Jerez et de Barcelone. 12 journées et 24 sessions qui ont permis très exactement 8 945 tours chronométrés. Si chaque session a indépendamment livré un pilote plus rapide que les autres en fonctions des conditions et des niveaux de performances souhaités (tours rapides ou course), un super classement de la quinzaine a été dessiné. Ce dernier, basé sur les chronos de Barcelone, met en tête Nico Rosberg (1:22.792) devant Lewis Hamilton (1:23.022). Les deux pilotes Mercedes ont par ailleurs établi ces marques de références chaussés de pneus Tendres tandis que l’ensemble de la concurrence a réalisé ses meilleures performances en pneus Supertendres. Suivent les Williams avec Bottas (1:23.063) devant Massa(1:23.262), puis les Ferrari avec Raïkkönen (1:23.276) devant Vettel (1:23.469). La suite du classement est plus surprenante. Pas de Red Bull, ni de McLaren mais la surprise de la quinzaine : Felipe Nasr, 7è temps (1:24.023) des essais hivernaux au volant de la Sauber Ferrari. Le Brésilien devance Romain Grosjean sur Lotus Mercedes (1:24.067), le rookie Carlos Sainz Jr sur Toro Rosso (1:24.191 signant le meilleur temps d’un moteur Renault) et Marcus Ericsson (1:24.276) sur l’autre Sauber Ferrari.

Où sont les Red Bull et les McLaren ?

Ne réalisant que 117 et 224 tours, Fernando Alonso et Jenson Button (ajoutez 39 pour Kevin Magnussen) ont connu toutes les peines du monde à enchaîner les kilomètres. D’autant que Fernando Alonso est lourdement sorti de piste le 22 février, l’obligeant à rester quelques jours à l’hôpital. Dans les déclarations qui ont suivi les essais, le Team Manager Eric Boullier s’est efforcé de tirer du positif. Les difficultés étaient prévues. « Le manque de kilométrage signifie que nous ne serons pas aussi préparés que nous l’aurions aimé, mais nous pouvons tirer des choses positives des roulages et la collecte de données que nous avons faite a confirmé que nous avions accompli nos propres objectifs ».

Quant à Red Bull, la théorie d’une équipe qui cache son jeu fait son chemin en dépit d’un kilomètrage tout juste dans la moyenne pour Danil Kvyat et Daniel Ricciardo. L’Australien a d’ailleurs reconnu cette part de bluff : « Nous n’avons pas encore montré notre vitesse réelle sur un tour parce que nous nous sommes focalisés sur la performance de la voiture en course ». En effet, les deux monoplaces n’ont pas accompli de tours de qualification avec les gommes Supertendres. La réponse dans moins de deux semaines à Melbourne.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires