Blog auto > Sport-auto > Faut-il un Grand Prix de France de Formule 1 ?

Faut-il un Grand Prix de France de Formule 1 ?

Faut-il un Grand Prix de France de Formule 1 ?
28/05/2014

Le dernier Grand Prix de France de Formule 1 remonte à 2007. Non rentable et peu sexy face à la montée en puissance de nouveaux tracés, l’évènement ne sera pas programmé au calendrier du championnat 2015. Est-ce un drame pour autant ?

Entre le nouveau circuit Paul Ricard HTTT et Magny-Cours, il est évident que la France a les capacités sportives pour accueillir une manche du championnat du monde de Formule 1. D’ailleurs, le retour du Grand Prix de France fait désormais parti des « marronniers » du sport automobile, ces actualités qui reviennent chaque année. La semaine dernière, Serge Saulnier, le patron de Magny-Cours, était convaincu que Bernie Ecclestone entendrait raison et octroierait une place à un Grand Prix de France lors du championnat du monde 2015. La réponse du grand argentier de la F1 ne s’est pas faite attendre : « La France n’est pas sur ma liste pour 2015. Ils frappent à notre porte mais je ne pense pas que nous aurons de la place pour elle », lit-on dans une dépêche de l’agence Reuters.

Affaire d’argent

Si le calendrier de la F1 n’a jamais compté autant de courses qu’aujourd’hui (19), la concurrence est plus que jamais virulente ! Les challengers sont des pays en développement, à la recherche de visibilité internationale. Les victimes, les rendez-vous européens. Et si Monza, Monaco ou Spa-Francorchamps semblent indéboulonnables, la France, San-Marin, le Portugal furent remplacés au fil des années par les nouveaux marchés d’Asie et du Moyen-Orient. Cette année, c’est la Russie qui débarque avec le cadre des Jeux de Sotchi, tandis que Red Bull a massivement investi pour avoir un Grand Prix à domicile, en Autriche. L’année prochaine, c’est l’Azerbaïdjan qui s’inscrira au calendrier avec une course dans les rues de la capitale Bakou.

Ces GP ne souffrent pas de difficultés économiques même si des erreurs peuvent être commises comme en Corée du Sud. Chez nous, avant de convaincre de la pertinence économique d’un 71ème Grand Prix de France, il faut boucler un budget faisant appel aux deniers publics. C’est-à-dire qu’entre les protestations écologistes, des autophobes et l’ opposition, le gouvernement et les collectivités locales devraient soutenir qu’user de la dépense publique* pour de la F1 est bon pour la France. Bon courage !

Magny-Cours ne manque à personne !

Loin de tout, le circuit de Nevers Magny-Cours a été le théâtre du Grand Prix de France de 1991 à 2008. 17 éditions durant lesquelles les moments immortels ne sont pas légions. Ah, si. Lorsque Michael Schumacher remporta son cinquième titre mondial le 21 juillet 2002, au bout milieu d’un des championnats les plus ennuyeux jamais vu. C’est un des défauts majeurs du dossier Grand Prix de France, en 70 éditions, il ne s’est jamais sédentarisé, ni imposé comme un véritable rendez-vous avec les amateurs de F1. Lorsque le calendrier est publié, on regarde la première date, puis on cherche Monaco, Spa, Monza et Suzuka. Bien sûr, la grande caravane de la F1 génère des recettes touristiques, mais les infrastructures d’accueil étant insuffisantes dans la Nièvre, le jeu ne semble pas en valoir la chandelle. Discipline reine du sport auto, la Formule 1 est devenue trop chère et inaccessible à la France d’aujourd’hui.

* La somme de 26 millions d’euros revient le plus souvent sous la forme d’une garantie contre les pertes par l’État. Ajoutez 2 millions de subvention annuelle de l’État et 4 du Conseil Général de la Nièvre et de la Région Bourgogne. 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires