Blog auto > Sport-auto > Haas, le passage à la Formule 1

Haas, le passage à la Formule 1

Haas, le passage à la Formule 1
13/04/2014

C’est officiel depuis vendredi, il y aura une douzième écurie de Formule 1 en 2015. Un projet américain à l’initiative de Gene Haas, bien connu en Nascar.

Avec la révolution technologique opérée par la Formule 1 avec le passage au V6 Turbo Hybride ou encore la volonté (à défaut de le faire concrètement) de limiter les coûts, Bernie Ecclestone est la FIA avaient pour ambition d’accueillir une ou deux nouvelles écuries à compter du championnat 2015, portant ainsi le plateau à 26 monoplaces. En l’état, elles seront au minimum 24 l’an prochain avec l’obtention d’une licence F1 par Gene Haas et son écurie Haas Formula LLC. « C’est un moment excitant pour moi, pour Haas Automotion et pour tous ceux qui veulent voir une écurie américaine de retour en Formule 1 » a notamment déclaré Gene Haas, milliardaire de 61 ans dont la fortune provient de la fabrication de machines-outils.

Une bonne nouvelle

Élargir le plateau de la Formule 1 est à priori une bonne nouvelle. La garantie d’un surcroit de concurrence dans la quête de la victoire, du podium (à moyen terme) et surtout des points. Actuellement, près de la moitié des monoplaces en piste sont récompensées (les 10 premiers marquent des points), ce qui donne un côté « École des Fans » à la F1 si vous n’êtes pas au volant d’une Marussia ou d’une Caterham. « Maintenant le vrai travail commence. C’est un challenge à relever de tout faire pour mettre les voitures sur la grille » a déclaré Gene Haas. On imagine volontiers que l’objectif n’est pas de ressembler à HRT, cette écurie espagnole qui ne décolla pas des dernières places entre 2010 et 2012 (56 départs) et dont le meilleur résultat fut la 13ème place de Vitantonio Liuzzi lors de l’épique GP du Canada 2011.

Danica Patrick en Formule 1 ?

Écurie reconnue en Nascar via l’écurie Stewart-Haas Racing, Gene Haas dispose d’une structure de base pour se développer en F1. Reste à s’entourer des compétences pour élaborer le châssis (Dallara) et la technologie tandis qu’il faut dénicher un motoriste. Ferrari pourrait être ce fournisseur, tout comme Ford (via Cosworth)… Surtout dans les pilotes sous contrat avec Haas, on retrouve la première femme à avoir remporté une course en IndyCar (2008), à savoir Danica Patrick. Il n’y a qu’un pas à faire pour rêver d’une femme au départ d’un Grand Prix, qui serait une première depuis Giovanna Amati en 1992. En plus elle est magnifique, alors imaginez un peu le potentiel Buzz de tout cela !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires