Blog auto > Sport-auto > Audi > Il finit sur le toit et pourtant il gagne !

Il finit sur le toit et pourtant il gagne !

Il finit sur le toit et pourtant il gagne !
21/11/2016

Est-ce possible de se retrouver sur le toit et de remporter une course ? D’ordinaire non, mais à Macao les circonstances ont été particulièrement favorables au Belge Laurens Vanthoor à bord de son Audi R8 LMS.

On a déjà vu des courses où il n’y avait plus suffisamment de concurrents pour que la grille des points soit complétée, on a vu un leader abandonner au dernier tour alors qu’il avait une confortable avance, on a même vu une Porsche monter sur une autre. Par contre voir une Audi R8 LMS sur le toit dans les rues de Macao et pourtant remporter la victoire, à priori, c’est du domaine de l’inédit !

C’est règlementaire !

Le week-end dernier, la Coupe du Monde FIA GT livrait son verdict à Macao. Une compétition où les meilleurs GT3 du monde s’affrontent sur deux courses, une qualificative et une principale. Et c’est lors de cette manche principale que la bagarre a fait rage entre Laurens Vanthoor sur Audi R8 LMS et le Néo-Zélandais Earl Bamber sur Porsche GT3 R. Alors que le Néo-Z a pris l’avantage, le Belge s’accroche mais part à la faute, en tonneaux. Il se retrouve sur le toit dans une glissade qui dure des centaines de mètres. C’est là que le règlement va voler au secours de Laurens Vanthoor ! La course est immédiatement interrompue (et n’a jamais redémarré) tandis qu’une pénalité de 5 secondes est appliqué à Earl Bamber pour sa responsabilité dans un accident en début de course. Du fait, le classement fut arrêté au moment du dernier passage sur la ligne, le 4e tour. Lorsque Laurens Vanthoor était toujours en tête !

Vanthoor : « Je ne sais pas quoi en penser »

Interrogé sur Motorsport, Laurens Vanthoor (qui s’en est tiré indemne) fut lucide sur la valeur de cette victoire (il remporte par ailleurs le championnat) : « Je ne sais pas vraiment si je l’ai mérité. J’ai fait une erreur, je me suis crashé et je suis toujours vainqueur. Ce qui est maladroit. Je ne sais vraiment pas quoi dire. Cela aurait été un meilleur spectacle pour tout le monde sans cet accident et une meilleure victoire. Je ne sais pas quoi en penser ». Nul doute que le règlement de course devra évoluer… Entre sa pénalité et l’arrêt de la course, Earl Bamber qui aurait certainement terminé le 5e tour en tête se retrouve au final 4e.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires