Blog auto > Sport-auto > Les 24 Heures du Mans espèrent rester attractives

Les 24 Heures du Mans espèrent rester attractives

Les 24 Heures du Mans espèrent rester attractives
24/11/2017

Après les retraits d’Audi et de Porsche, les 24 Heures du Mans risquent de perdre en attractivité lors d’une édition 2018 qui s’annonce comme un triomphe sans concurrence de Toyota. Pour autant, l’ACO vient de publier une vidéo qui annonce l’évènement des 16 et 17 juin 2018 dans l’espoir d’attirer toujours autant de monde.

Officiellement, 258 500 spectateurs ont assisté aux 24 Heures du Mans en 2017. Et bien qu’habité par un optimisme naïf, il parait difficile d’envisager pareille affluence les 16 et 17 juin prochains. Avec les retraits de Porsche en plus d’Audi l’année dernière, la lutte pour la victoire au général sera dénuée de suspense, promise à Toyota qui en profitera pour enfin gagner dans la Sarthe après tant d’échecs et de désillusions. Certes.

Du coup, le curseur est placé sur autre chose. Regardons l’affiche officielle et la vidéo qui est déclinée dans le même esprit. On y voit un proto que l’on peut aussi bien considérer comme une LMP1 ou une LMP2 suivie par une Ford GT (qui semble la déboiter ?) tandis qu’au premier plan on observe la BMW M8, la firme bavaroise est en effet de retour au Mans dans les catégories GT. Notons également l’ambiance nocturne et la grande roue. On comprend ainsi 2 messages :

1 - La course ne se limite pas à Toyota, il y a d’autres catégories où le suspense sera fort avec des constructeurs prestigieux. En témoigne l’édition 2017 avec deux LMP2 sur le podium au général (Jackie Chan DC Racing sur le podium en compagnie de Porsche) ainsi que la bataille en LMGTE Pro jusqu’à l’arrivée entre la Chevrolet N°63 et l’Aston Martin n°97. Bataille profitant également à la Ford n°67.

2 - Il y a une vie autour de la course, surtout la nuit ! La nocturne s’apparente à une immense fête foraine (toute la journée) doublée d’un festival musical (avec des concerts gratuits à partir de 20 heures) en plus de l’ensemble des animations qui ont lieu aux 4 coins du circuit. C’est populaire et sympathique.

L’ACO a raison de mettre en valeur ces deux vérités. Reste à savoir si cette 86e édition parviendra à faire le plein sur ces thématiques d’autant qu’une semaine plus tard se déroulera au Castelet le premier Grand Prix de France depuis 2008. Beaucoup de passionnés choisiront l’un ou l’autre.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires