Blog auto > Sport-auto > Pourquoi les F1 ne peuvent pas rouler sous la neige ?

Pourquoi les F1 ne peuvent pas rouler sous la neige ?

Pourquoi les F1 ne peuvent pas rouler sous la neige ?
01/03/2018

La troisième journée des essais de Barcelone a été fortement perturbée par la neige. Du coup, les monoplaces sont restées à l’abri. Est-ce parce que rouler sous la neige est inconsidéré ? Non, c’est pour une autre raison.

Depuis 2009, une écurie de Formule 1 ne peut plus faire ce qu’elle veut pour développer sa monoplace. Par exemple, les essais privés en cours de saison sont interdits. La soufflerie ne peut être utilisée que 40 heures par semaine… Ainsi, les essais de pré-saison de Barcelone ont une importance stratégique. L’idée y est de tester l’ensemble des systèmes, la fiabilité mécanique, que les pilotes trouvent leurs marques et commencer à y voir plus clair quant à la performance. Très honnêtement, pour le grand public, ces séances n’ont pas énormément d’intérêt sauf lorsqu’il arrive quelque chose de pas banal. En l’occurrence, la neige ! Car oui, il n’y a pas que la France qui grelotte de froid. De l’Angleterre à la Catalogne, les flocons envahissent les plaines.

Drapeau rouge

Mercredi, sur le circuit Catalunya, la neige était attendue. Et elle n’a pas manqué de blanchir le tracé. Drapeaux et feux rouges étaient de sortie imposant une reprise tardive alors que les écuries n’ont pu se mettre d’accord sur un report de cette journée d’essais à une date ultérieure (unanimité nécessaire). Pour autant, on a déjà vu des F1 sur la neige. Qu’il s’agisse de Red Bul qui communique à Kitzbühel en 2016 ou de Jordan qui organise un City Event à Moscou en 2005. De la premier cas, Max Verstappen pilotait une RB7 de 2011 avec des chaînes tandis que Tiago Monteiro et Narain Karthikeyan n’ont pas tourné sur les pavés de la place rouge. Sauf que dans le cas présent, le règlement implique des conditions météo suffisamment clémentes pour qu’un hélicoptère puisse voler et transférer à l’hôpital un pilote victime d’un éventuel lourd accident. Donc oui, les monoplaces n’ont pas pu rouler parce que l’hélicoptère ne pouvait pas voler. Pas parce que Pirelli n’a pas prévu des gommes « snow » !

Illustration : F1.com


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires