Blog auto > Sport-auto > Audi > Red Bull attend Audi, ça urge !

Red Bull attend Audi, ça urge !

Red Bull attend Audi, ça urge !
23/04/2014

Lors du Grand Prix d’Autriche, les écuries motorisées par Renault ont une nouvelle fois souffert. Pour Red Bull, le défi était encore plus compliqué avec des pénalités (pour l’emploi d’un cinquième moteur) renvoyant Daniel Ricciardo de Daniil Kvyat au fond de la grille. Finalement, que l’Australien arrache le point de la 10e place a tout l’air d’un miracle. Du coup, l’arrivée d’Audi en Formule 1 est une nouvelle fois évoquée.

Si Daniel Ricciardo a su remonter les positions pour récolter un point, soulignons qu’avec 6 abandons l’Australien a eu le vent dans le dos… au moins sur ce point. Néanmoins le Red Bull Ring a vu les deux monoplaces autrichiennes évoluer avec les Sauber derrière les Toro-Rosso (Renault), Force India et Lotus. Une nouvelle fois loin de son standing, à des années lumières de ce qu’était Red Bull il y a encore 2 ans.

Et si Audi venait ?

Le Directeur de Red Bull Racing, Chris Horner, ne veut plus de Renault et le boss de Red Bull, Dietrich Mateschitz, menace de se retirer à moins qu’Audi ne vienne à son secours. Le serpent de mer est de retour ! Sauf que divers évènements récents permettent d’y croire un peu plus qu’autrefois. Rangeons les dans deux catégories : Institutionnelles et sportives.

À quoi sert Stefano Domenicali ?

Les arcanes du pouvoir ont évolué ces dernières semaines chez Volkswagen AG et sont appelées à une nouvelle fois changer. Rupert Stadler a les mains libres chez Audi à présent que Ferdinand Piëch est parti, d’autant que Martin Winterkorn (qui lui a succédé) voit la Formule 1 d’un bon oeil, aussi pour mettre un terme à la domination de Mercedes. Artisan principal du succès d’Audi en endurance, le Dr Wolfgang Ullrich fêtera ses 65 ans le 27 août prochain. Son remplaçant travaille officiellement au service marketing d’Audi. L’endroit où a débarqué Stefano Domenicali en octobre 2014, lui l’ancien Team Principal de Ferrari !

Gagner en essence

D’un point de vue sportif, Audi est aujourd’hui à la croisée des chemins. Avec la victoire de Porsche aux 24 Heures du Mans, est-il pertinent que deux entreprises du même groupe s’affrontent sur le même terrain ? Sportivement oui (et encore, Audi n’a plus rien à prouver avec 13 victoires), d’un point de vue comptable c’est moins évident. D’autant que la technologie hybride est nécessaire en Formule 1 et que le règlement 2017 (avec notamment le retour des ravitaillements en course) pourrait offrir une fenêtre de tir intéressante pour Audi. Reste à savoir si la firme aux anneaux sera capable en essence (ne serait-ce qu’approcher) des performances accomplies en turbo diesel. Sportivement ce serait incroyable. Commercialement, cela pourrait ressembler à un uppercut dans les mâchoires de Mercedes et BMW.

Avec Automotiv Press


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires