Blog auto > Sport-auto > Sauber : La survie plutôt que le talent

Sauber : La survie plutôt que le talent

Sauber : La survie plutôt que le talent
07/11/2014

Si Lotus est l’énorme déception du championnat 2014 de Formule 1, Sauber est également en grandes difficultés. 0 point inscrit par le duo Esteban Gutierrez - Adrian Sutil et une situation financière très tendue. Du coup, les deux pilotes passeront la main en 2015 à Marcus Ericsson et Felipe Nasr, deux pilotes aux soutiens financiers plus importants, mais au talent discutable.

Si Caterham et Marussia sont en voie de disparition, l’avenir de Sauber F1 Team s’inscrivait en pointillés jusqu’à il y a peu. C’est par son nom, son ancienneté et son palmarès accumulé (Victoire au Mans en 1989 et 422 points marqués en F1 depuis 1993 dont 57 en 2013) que Sauber survivait. Une survie un peu plus assurée grâce aux fonds apportés par les deux pilotes de l’année prochaine : Felipe Nasr (Banco do Brasil) et Marcus Ericsson (Tetra Pak et H&M).

Un pilote médiocre et un rookie

La survie pour une écurie de Formule 1 de milieu ou fond de grille est conditionné à l’apport de sponsors, voire les fonds d’un pilote payant. Sauf qu’en payant son baquet, ce n’est pas le talent qui est la priorité. Chaque Grand Prix du championnat 2014 a démontré les insuffisances de Marcus Ericsson (très prompt à 24 ans à se recaser après le forfait de Caterham) qui n’a devancé qu’à 4 reprises (sur 16) Kamui Kobayashi en qualifications (dont les 2 derniers GP). Et si l’on peut relativiser en se disant que le Japonais est bien plus expérimenté (75 départs - 125 points), que penser d’André Lotterer qui a devancé le Suédois de près d’une seconde en Q1 à Spa-Francorchamps le samedi alors qu’il avait découvert la voiture le jeudi ?

Quant à Felipe Nasr (22 ans), son statut de pilote payant ne doit pas faire oublier qu’il est 2eme du GP2. Un rookie qui devra vite apprendre pour devancer le Suédois à défaut de scorer.

Et puis il faut dire que les difficultés de Sauber viennent aussi d’une mécanique Ferrari moins puissante que Mercedes et Renault. Sauber F1 Team tiendra-t-elle le coup financièrement en attendant des jours meilleurs ? On aimerait y croire…


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires