Blog auto > Sport-auto > Volkswagen > Sébastien Ogier triple champion du monde aux antipodes

Sébastien Ogier triple champion du monde aux antipodes

Sébastien Ogier triple champion du monde aux antipodes
14/09/2015

L’objectif était affiché dès le début de championnat mais c’est la manière qui impressionne. Bien que déblayant la piste vendredi et samedi, Sébastien Ogier a remporté le rallye du bout du monde en Australie et s’est adjugé un troisième titre de champion du monde. Idem pour Volkswagen avec le titre constructeur.

En remportant 7 des 10 rallyes disputés depuis fin janvier (31 victoires au total), Sébastien Ogier ne pouvait que s’adjuger, en compagnie de son co-pilote Julien Ingrassia, son troisième titre de champion du monde consécutif. En ajoutant les deux succès de Jari-Matti Latvala, Volkswagen a remporté 9 des 10 rendez-vous du calendrier avant le rallye de Corse dans deux semaines (ainsi que le rallye de Catalogne et de Grande-Bretagne) et d’adjuge également un troisième titre constructeur consécutif. Vous avez dit domination ?

Avec la manière

Obligé de débuter le rallye en déblayant la piste en tant que leader du championnat, Sébastien Ogier a attaqué tout le week-end en Australie. Il a d’abord limité la casse avant de prendre les commandes samedi après-midi après l‘ES12 pour ne plus les lâcher le dimanche en réalisant les 5 scratchs et remportant les 3 points bonus du Power Stage. Il devance l’autre Polo R, celle de Jari-Matti Latvala de 12 secondes. La DS3 de Kris Meeke complète le podium (32 secondes). Au micro de l’Équipe TV, l’Alsacien a livré une analyse limpide sur les performances réalisées cette année : « [Ce troisième titre,] je dirais qu’il est encore plus abouti que les deux premiers. On a vraiment fait une saison parfaite jusqu’ici, sans aucune erreur majeure, à part un petit problème mécanique en Argentine…Ç’aurait été vraiment compliqué de faire mieux que ce qu’on a fait cette saison. C’est juste incroyable. »

Triple champion du monde, Sébastien Ogier n’est plus qu’à un titre de la légende Tommi Mäkinen et fait déjà mieux, à 31 ans, que Marcus Grönholm, Juha Kankkunen, Carlos Sainz ou Massimo Biaison. L’objectif de faire aussi bien, si ce n’est mieux, que Sébastien Loeb (9 titres consécutifs - record absolu en sport automobile) n’est toujours pas d’actualité (le sera-t-il un jour ?), néanmoins la période de domination de Volkswagen et du pilote alsacien rappelle celle de Citroën entre 2003 et 2012.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires