Blog auto > Sport-auto > Chevrolet > Simon Pagenaud remporte les 2016 IndyCar Series !

Simon Pagenaud remporte les 2016 IndyCar Series !

Simon Pagenaud remporte les 2016 IndyCar Series !
19/09/2016

Tandis que Nico Rosberg reprenait la tête du championnat du monde de Formule 1 à Lewis Hamilton à Singapour, de l’autre côté du monde, Simon Pagenaud décrochait son premier titre de champion du monde IndyCar. Et avec la manière !

Sur les 16 épreuves des 2016 IndyCar Series, le Français Simon Pagenaud en a remporté 5. À titre de comparaison, Scott Dixon n’a remporté que 3 courses dans la conquête de son titre en 2015 (à égalité de points avec Juan Pablo Montoya que n’avait remporté que 2 succès). Ce fut également avec 3 succès que Will Power glana le titre en 2014.

Vous l’avez compris, devenir champion IndyCar, c’est faire la démonstration d’une régularité à toute épreuve. En ce sens, le Français a été exemplaire en reléguant la concurrence loin, très loin. Le Poitevin termine l’exercice 2016 avec 123 points d’avance sur son coéquipier Will Power. 178 points d’avance sur Scott Dixon.

Un début de saison de rêve

Il faut dire que Simon Pagenaud a réalisé un début de saison tout simplement époustouflant. Après 2 deuxièmes places à St. Petersburg et Phoenix, il remporte 3 succès de suite à Long Beach, Birmingham et Indianapolis (GP). Suivra alors une période de doute (pour ainsi dire) où Will Power remporte des très gros points tandis que Pagenaud gère comme il peut (2e à Detroit, 4e en Iowa mais aussi 13e à Road America, 9e à Toronto…) Finalement, il retrouve le chemin de la victoire en fin d’été à Mid-Ohio avant de gérer son avance jusqu’à l’ultime épreuve d’hier, à Sonoma, qu’il remporte avec la manière (76 tours en tête sur 85).

Au regard de l’Histoire récente de l’IndyCar, Simon Pagenaud (32 ans) est un très beau champion. Le premier français à réaliser telle performance (Sébastien Bourdais fut sacré - 4 fois - en Champ Car).

Une déception : Indianapolis

Si Simon Pagenaud est titré cette année, c’est aussi parce qu’il s’est retrouvé au volant de la meilleure monoplace du plateau (châssis Dallara unique). De quoi lui permettre de réaliser à 7 reprises la pole position. Du reste, le Team Penske réalise une saison triomphale puisque l’écurie motorisée Chevrolet a, en tout, remporté 10 des 16 courses de l’année (4 succès pour Will Power et 1 pour Juan-Pablo Montayo). Il reste néanmoins une petite déception dans la saison éblouissante de Simon Pagenaud : Être passé à côté des 500 miles d’Indianapolis (dont c'était la 100e édition). Ni plus, ni moins que son plus mauvais résultat de l’année (19e), la faute à des qualifications compliquées, un début de course poussif, un accrochage sanctionné par les commissaires avec le russe Mikhail Aleshin, une stratégie décalée qui impliqua un dernier arrêt à quelques tours de l'arrivée, un manque de rythme… 

Il faut dire que le Poitevin n’a jamais vraiment été dans la performance lors du plus grand rendez-vous du calendrier américain. Son meilleur résultat est une 8e place en 2013. Nul doute que remporter le titre est une compensation tout à fait satisfaisante !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires