Blog auto > Sport-auto > Renault > Un V10 dans un monospace : Le Renault Espace F1 (1994)

Un V10 dans un monospace : Le Renault Espace F1 (1994)

Un V10 dans un monospace : Le Renault Espace F1 (1994)
01/08/2016

C’était à l’automne 1994, Renault fêtait au Mondial de l’Automobile de Paris les 10 ans de l’Espace en lui greffant le V10 3,5l champion du monde de Formule 1.

Les techniciens de Renault Sport ne s’étaient pas contentés de simplement implanter le V10 3,5l et 40 soupapes de 700 chevaux de la FW15C avec laquelle Alain Prost avait remporté sa quatrième couronne mondiale dans un Renault Espace II. Ils avaient fait grimper la puissance à 820 chevaux !

Pour cela, les techniciens de Renault et de l’usine Matra de Romorantin s’étaient creusés les méninges et étaient parvenus à conserver 4 places tout en adaptant un châssis mêlant fibre de carbone et aluminium capable d’encaisser les spectaculaires charges. 4 disques de freins carbone ventilés, des pneumatiques Michelin des plus sportifs, des prises d’air à gogo ainsi qu’un immense aileron arrière dans la plus pure tradition des pelles à tarte. Finalement, l’ensemble ne pesait que 1 300 kg.

0 à 200 km/h en moins de 7 secondes.

Deux prototypes du Renault Espace F1 ont été fabriqués en 1994 dans l’optique d’une vaste opération de communication rondement menée. En effet, en jumelant V10 de F1 et monospace familial, Renault parvenait avec un seul véhicule à démontrer tous ses talents de motoriste et de créateur d’automobiles comme il sera dit un peu plus tard. Exposé porte de Versailles, l’Espace F1 fut également confié à Alain Prost pour quelques séances de démonstration sur circuit avant de tomber peu à peu dans l’anonymat. Jusqu’en 2002, où Renault décide de redonner vie à son invention, en la confiant cette fois-ci à Jean Ragnotti, alors que le losange a annoncé son retour en F1. L’occasion de constater que le 0 à 200 km/h est toujours formalisé en 6,9 secondes (la McLaren P1 de 2013 ne met qu'un dixième de moins !) avant d'atteindre 300 km/h de vitesse de pointe. L’occasion aussi de savourer la sonorité diabolique d’un moteur de F1 des 90’s !

Un Espace V avec le Power Unit actuel ?

Le Renault Espace F1, un show car symptomatique d’une époque où tout allait bien pour la firme au losange. Assez loin du politiquement correct écologique, sécuritaire... À-vrai-dire, on imagine mal aujourd’hui Renault s’amuser à recréer pareille expérience en greffant le Power Unit qui embarque notamment dans les Red Bull à l’arrière de l’Espace de cinquième génération.  L'idée ces derniers temps, c'est plutôt la Twizy F1... Dommage ?


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires