Blog auto > Technologie > Volvo > Drive me London, l’offensive de Volvo sur le véhicule autonome

Drive me London, l’offensive de Volvo sur le véhicule autonome

Drive me London, l’offensive de Volvo sur le véhicule autonome
27/04/2016

Dans le cadre de son ambitieux plan visant à ce que plus personne ne se tue au volant d’une Volvo d’ici 2020, le constructeur suédois annonce un vaste test de véhicules autonomes dans Londres en 2017 et 2018.

Constructeur premium et associé à la sécurité automobile depuis (presque) toujours, Volvo bénéficie d’une image de marque lui permettant d’avancer vite sur la question de la voiture autonome. L’objectif avoué depuis plusieurs années est que plus personne ne se tue au volant d’une Volvo d’ici 2020. Un plan très ambitieux, mais comme l’indique Hakan Samuelson (CEO de Volvo Cars), « la conduite autonome représente un bon en avant en matière de sécurité automobile ».

100 véhicules autonomes dans Londres

Le plan « Drive me London » a une différence notable avec tous les autres tests du genre. Les véhicules autonomes seront confiés à des vrais gens. Des familles qui seront chargées d’évaluer cette technologie sur la voie publique. Le test grandeur nature débutera en 2017 avant d’arriver à plein régime en 2018, lorsque 100 véhicules autonomes seront en circulation à Londres et dans tout les Royaume-Uni, des XC90. La grille d’évaluation qui sera noircie par les familles s’articulera autour de 4 problématiques : Sécurité, embouteillages, pollution et gain de temps. L’objectif associé à cette étude est de montrer aux pouvoirs publics que cette technologie est prête et qu’il est temps pour le législateur de s’y adapter (infrastructures, code de la route, assurances…).

Réduire sensiblement le nombre d’accidents

Selon Volvo, l’avènement de la conduite autonome pourrait « sensiblement » réduire le nombre d’accidents de la route. « Dans certains cas jusqu’à 30% ». Selon le constructeur suédois, « 90% des accidents de la circulation sont dus à la distraction ou à l’erreur humaine, des facteurs qui pourraient complètement disparaître avec les voitures autonomes ». Selon la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’autorité américaine des transports, les véhicules autonomes pourraient réduire de 80% le nombre d’accidents d’ici 2035. Un spectaculaire bon en avant de la sécurité routière. Même si comme toute nouvelle technologie, il faudra d’abord y mettre le prix…

Source : Volvo


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires