Blog auto > Technologie > Google a réinventé UberPop !

Google a réinventé UberPop !

Google a réinventé UberPop !
08/07/2015

L’achat de Waze servira donc à cela… Google s’appuiera sur l’application de navigation communautaire pour proposer du covoiturage sur les trajets du quotidien avec coût au kilomètre libre (mais plafonné). Une application qui rappelle UberPop et dont les tests ont débuté cette semaine en Israël.

Jusqu’à présent, Google se servait uniquement de l’application Waze (sous contrôle depuis 2 ans) pour enrichir sa cartographie des alertes trafic. Pas très rentable comme investissement (1,15 milliard de dollars) ! Mais depuis le début de la semaine, l’objectif final de la transaction parait limpide ! En s’appuyant sur les millions d’utilisateurs de l’application de navigation communautaire, Google propose avec RideWith (Rouler Avec) la mise en relation et le covoiturage dans ce qu’on appelle les trajets pendulaires, les trajets domicile-travail aux heures de pointe.

Testé en Israël

Le principe est assez simple, les utilisateurs de Waze sont avertis qu’une personne souhaite se rendre au même endroit qu’eux. Les réservations se font via une autre application (Google Play) : RideWith. Un système en temps réel, planifiable et défrayé par un coût kilométrique libre au sein d’une fourchette établie par Google. Cela ne vous rappelle rien ? Le service UberPop qui a crispé la France ces derniers mois (et de nombreux pays) et qui est désormais interdit.

RideWith est testé depuis le début de la semaine en Israël (pays d’origine de Waze) dans la métropole de Tel-Aviv (Gush Dan). Les résultats confirmeront, ou non, la fiabilité du système.

En se positionnant sur le covoiturage des trajets du quotidien via une approche sociale et écolo, Google souhaite évidemment se mettre à l’abris d’une nouvelle grogne des taxis et d’une interdiction tout en obtenant la sympathie du grand public connecté. Il est d’ailleurs précisé aux utilisateurs que « non, il est pas possible de gagner sa vie comme chauffeur RideWith », il n’y aura donc (normalement) pas de chauffeur RideWith professionnel. La firme de Mountain View indique également qu’il est interdit de proposer un autre service comme la livraison de colis via l’application.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires