Blog auto > Technologie > La relation Homme-Machine, clé de l’automobile de 2029 ?

La relation Homme-Machine, clé de l’automobile de 2029 ?

La relation Homme-Machine, clé de l’automobile de 2029 ?
14/11/2014

À l’occasion du Salon de Los Angeles (21-30 novembre), se tiendra le traditionnel concours de design. Cette année, 8 studios ont travaillé sur la question de l’interaction entre l’Homme et la voiture en 2029. Tour d’horizon de ce que les designers ont en tête.

En explorant la façon dont les technologies de demain transformeront l'interface Homme-Machine pour connecter les sens des consommateurs, anticiper leurs mouvements et créer une relation personnelle entre le véhicule et le conducteur, le Los Angeles Auto Show Design Challenge nous offre un voyage dans le futur. Plus précisément 2029. Il y a deux mois, l’organisation du salon a confirmé la participation au concours de 8 studios : Honda USA et Japon, BMW Group Designworks USA, McLaren Automotive, Nissan via Infiniti USA, Peterbilt Motors (invité), Qoros Auto (Chine) et SAIC Motor MG (Chine - Angleterre). À quelques jours de l’ouverture du rendez-vous californien, certains travaux sont publiés.

Qoros, le Chinois pragmatique

Né en 2007, le constructeur chinois Qoros voit sa notoriété grandir à toute allure dans le monde même si l’Europe reste un terrain sur lequel ses ventes restent confidentielles. Et pour cause ! On dénombre une seule concession… à Bratislava. Cela n’empêche pas Qoros de travailler pour demain avec l’imprononçable QorosQloud Qubed Concept. Un véhicule ultra connecté, transformant la voiture « en un assistant personnel intelligent multidimensionnel ». Le projet prend le parti de la crédibilité (contrairement à une large partie de ses concurrents) tout en imaginant une technologie capable de retenir les trajets favoris, d’identifier les distractions du conducteur, prendre les commandes de manière autonome et même les préférences musicales des invités. Des technologies existantes aujourd’hui ou actuellement développées. Rien de bien nouveau donc.

Science-fiction

En attendant les créations de McLaren, BMW et SAIC Motor MG, les productions Honda, Infiniti et Peterbilt Motors se jettent véritablement dans la science-fiction ! Le bureau de San Diego d’Infiniti a imaginé non pas un véhicule, mais trois (en un). SYNAPTIQ est en réalité un véhicule dédié à un triathlon d’un genre nouveau : L’A.R.C : Air, Rallye et Circuit. Imaginez une Formule 1 servant à une course entre Los Angeles et Las Vegas, se muant en buggy jusqu’au Grand Canyon avant de se changer en jet pour rentrer à L.A ? Cet engin serait relié à son pilote à travers une technologie d’interface utilisateur symbiotique via une dispositif de fixation spinal permettant d’améliorer la passion et la performance du conducteur via une meilleure sensibilité !

De son côté, Peterbilt Motors s’est projeté vers l’avenir du transport avec des véhicules fonctionnant en symbiose : L’objectif n’est pas la performance, mais l’efficacité, la sécurité, le bien-être et le plaisir du voyage. Avec SymbiotUX (prononcez ---tics), Peterbilt Motors imagine une année 2029 où l’interface personne-machine améliore les capacités du chauffeur dont le statut social sera devenu comparable à celui d’un pilote de ligne. Intéressant.

Compétition Pacifique chez Honda

Le Los Angeles Auto Show Design Challenge sera marqué cette année par la compétition (dans la compétition) entre deux bureaux de design Honda. D’autant qu'ils ont chacun travaillé sur l’habitacle et le confort. Les Américains du bureau R&D ont imaginé pour une Acura une interface personne-machine reposant sur une coque intérieure et extérieure reliée par une membrane modulaire capable de s’adapter aux préférences d’un ou deux passagers sur simple poussée ou lissage de la main. La biométrie entrant en jeu, l’habitacle serait capable de retenir les préférences de chacun et ainsi de changer de forme en fonction de qui monte à bord.

Quant aux Japonais de Honda Advanced Design Tokyo, ils présentent la CARpet ! Un habitacle basé sur deux éléments : Une « moquette » flexible permettant de créer un espace continu, modulable à souhait pour accueillir qui on souhaite, comme on le souhaite ainsi qu’une sphère Honda permettant auX conducteurS de contrôler par la parole, le geste et le toucher le cours du voyage autonome. En mode actif, le conducteur voit en cette sphère une télécommande lui permettant de contrôler le véhicule, l’interface analyse le geste et la route pour déterminer la manoeuvre voulue.

Le vainqueur sera désigné le 20 novembre par un collège de juges, experts dans les domaines du design industriel et de l’art. Un prix du public sera néanmoins attribué par un vote organisé sur cette page Facebook


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires