Blog auto > Technologie > Toyota > La voiture volante Skydrive trouve en Toyota un soutien de poids

La voiture volante Skydrive trouve en Toyota un soutien de poids

La voiture volante Skydrive trouve en Toyota un soutien de poids
29/05/2017

Aux côtés des véhicules sans conducteurs, les voitures volantes sont un vieux fantasme de Science Fiction qui est en passe de devenir réalité. Les projets se multiplient partout dans le monde à l’image du soutien que Toyota vient d’apporter à un projet de micro voiture volante.

Voir voler une voiture dans le ciel était jusqu’à récemment un fantasme réservé aux films de Science Fiction comme Retour vers le futur ou Blade Runner. Des entreprises comme Kitty Hawk, une start-up soutenue par le co-fondateur de Google Larry Page, Airbus ou Uber se sont toutes données pour objectif de mettre sur le marché des voitures volantes.

Si ces projets tendent dans l’ensemble à faire fusionner la voiture et l’avion, d’autres approches plus novatrices sont également explorées comme la voiture Skydrive qui bénéficie désormais du soutien financier et technique du groupe Toyota.

Un prototype de la Skydrive devrait décoller en 2018

Créé en 2012 par Tsubasa Nakamura et un groupe d’amis, le collectif Cartivator rassemble tous les week-end une trentaine d’ingénieurs automobiles et aéronautiques passionnés qui se sont donnés pour objectif de créer une voiture volante.

Basée sur la technologie des drones, la Skydrive possède 3 roues et 4 rotors. Surnommée par ses créateurs “la plus petite voiture volante au Monde”, elle mesure 2,9 m par 1,3 m. Installé en position couchée comme un pilote de Formule 1, son unique passager pourra se déplacer à 10 mètres au dessus du sol à une vitesse maximale de 100 km/h ou rouler à une vitesse pouvant atteindre les 150 km/h.

Jusqu’ici financé par le crowdfunding, le développement de la Skydrive va bénéficier de la manne financière de Toyota. Les 40 millions de yen (320 000 euros environ) promis par le groupe japonais vont permettre à Cartivator de financer la construction d’un prototype à l’échelle 1:1. Les premiers essais avec un pilote humain sont prévus pour 2018.

Un délai qui donne substance à un des objectifs annoncés par le collectif : voir la SkyDrive transporter la flamme olympique lors des J.O. de Tokyo en 2020. 

- 10 voitures du futur selon nos souvenirs d'enfance.


À propos de l'auteur

Pierre Marie Coupry

Pierre Marie Coupry

Commentaires