Blog auto > Technologie > Renault > Le concept Renault EZ-GO est-il encore une voiture ?

Le concept Renault EZ-GO est-il encore une voiture ?

Le concept Renault EZ-GO est-il encore une voiture ?
07/03/2018

POur cette édition 2018 du salon de Genève, Renault présente le concept EZ-GO (prononcez « easy-go »). Entre voiture et robot-taxi, la création des équipes de Lars van den Acker est pensée comme une sorte de mini-bus électrique, totalement autonome et capable d’accueillir 6 personnes y compris avec bagages, poussette ou fauteuil roulant. Cette mobilité pour tous, Renault l’imagine dans nos villes dès 2022.

Cela ressemble à une voiture mais plus on la détaille, moins ça en a l’air. Le concept EZ-GO de Renault se considère plutôt comme une solution de mini-bus pour tous ceux qui « ne peuvent pas conduire, ne peuvent plus conduire ou ne veulent pas conduire » dixit Laurens van den Acker, le directeur du design de Renault qui a piloté le projet lors de la présentation du concept à la presse mardi 6 mars.

Pour quand le véhicule autonome sera généralisé

Avec EZ-GO, Renault s’imagine dans un futur plutôt proche où le véhicule totalement autonome aura pris place en centre-ville. 2022 ? Cela parait un peu tôt dans 4 ans non ? En tout cas, la firme française envisage de développer une offre de robot- taxis pour ce moment-là. Le législatif a encore tout à faire, les assureurs semblent trainer les pieds et le grand public, lui, ne semble pas encore prêt à monter dans un véhicule roulant dépourvu de chauffeur, de volant et de pédales au milieu des autres véhicules. Ce concept est bridé à 50 km/h.

Toujours est-il que les travaux de Renault se projettent au-delà de ces considérations. Grâce à une armée de capteurs, une cartographie qualifiée de « HD » et forcément une intelligence artificielle qui doit encore être peaufinée (possiblement en open source), EZ-GO est censé pouvoir conduire n’importe qui, n’importe où et jusqu'à 50 km/h. A la manière d’un transport public mais aussi de manière plus privative.

Est-ce beau ?

Avec le concept EZ-GO, Renault se place davantage sur les idées d’utilitaire collectif que sur l’idée même de l’automobile comme nous la définissions au XXe siècle et même encore un peu aujourd’hui et sur laquelle Renault s’était penché avec le concept Symbioz l’année dernière. Toujours est-il qu’afin que le choc visuel ne soit pas trop rude, il a été volontairement voulu que le concept dispose d’une silhouette proche de celle d’une berline tri-corps : capot-habitable-coffre. Habillé de gris et d’immenses surfaces vitrées, ce concept parait idéal pour se fondre dans la ville. Les assises sont sous la forme d’une banquette en forme de U au style rappelant le métro, en plus high-tech. L’ouverture béante par le toit permet de débarquer plus que descendre. La prouesse est certainement d’être parvenu à faire simple tout en supprimant les portes latérales.

Chez Renault, on assure que le véhicule autonome peut être beau. Si l’œil demande à s’habituer, ce design semble promis au débat. Après tout, c’est ce qui est le plus important pour un concept car : En parler.

Source : Renault.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires