Blog auto > Technologie > Les Dummies prennent du bide !

Les Dummies prennent du bide !

Les Dummies prennent du bide !
05/11/2014

Les dispositifs anthropomorphes d’essai (ou crash-test dummies) ont toujours le même poids depuis des années. Pourtant la population mondiale grossit. Alors Humanetics a développé un mannequin pesant 124 kg !

Savez-vous qu’à la fin des années 1930, la traumatologie des accidents automobiles fut étudiée à la Wayne State Univesity à l’aide de cadavres. Cependant la biomécanique n’en était qu’à ses débuts tandis que de nombreuses données échappaient encore à la science, notamment au niveau cérébrale. Les ceintures de sécurité furent développées par ce biais. Et si donner son corps à la science a sauvé des vies (ainsi que des animaux et quelques volontaires), les constructeurs automobiles ont progressivement changé de stratégie à partir des années 1950. General Motors et Ford commandèrent à Samuel W. Anderson des mannequins d’essai adaptés à l’automobile et selon le modèle développé pour la recherche sur le siège éjectable.

Une famille entière !

Au fil du XXe siècle, une famille entière de crash-test dummies (nommée Hybrid III) a vu le jour. À partir de 1976, on y retrouve M.Hybrid (175 cm / 77 kg), un macho constamment au volant, accompagné d’un grand frère, plus grand et plus lourd que 95% de la population du haut de ses 188 cm et 100 kg. S'ajoutent Mme Hybrid (152 cm / 50 kg) et trois enfants Hybrid de 10, 6 et 3 ans (de 21 et 15 kg). Sauf que l’ensemble des sociétés savantes sont unanimes. Les gens ont grossi ! Une étude d’une revue médicale (La Littérature) The Lancet indiquait l’année dernière qu’entre 1980 et 2013, la proportion de personnes en surcharge pondérale est passée de 28,8% à 36,9% chez les hommes. De 29,8 à 38% chez les femmes. C’est pourquoi l’un des leader du marché des dispositifs anthropomorphes d’essai (Humanetics) propose depuis peu un Hybrid III singulièrement plus lourd : 124 kg ! Un mannequin qui pourrait fortement intéresser les constructeurs américains (mais pas seulement) conduisant à de nouvelles grilles d’évaluations de la sécurité active. Selon le PDG de Humanetics, Chris O'Connor, "les personnes obèses sont 78% plus susceptibles de mourir dans un accident de voiture".

- Les crash-tests, ce n'est pas seulement des chocs à 50 km/h, c'est aussi l'analyse des bobos du quotidien.

avec CarTech


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires