Blog auto > Technologie > Les voitures autonomes pourront aussi servir de caméras de surveillance

Les voitures autonomes pourront aussi servir de caméras de surveillance

Les voitures autonomes pourront aussi servir de caméras de surveillance
05/06/2017

Dans le cadre de la présentation d’un rapport de prospective sur l’impact économique des véhicules autonomes sur l’économie mondiale, le PDG d’Intel, Brian Krzanich, a abordé une utilité potentiellement controversée des caméras embarquées : la création d’un réseau de surveillance mobile.

Les voitures autonomes pourraient se dédoubler en réseau de caméras de surveillance

Mettant l’accent sur le bénéfice net qu’il perçoit pour la société, il considère qu’une des utilités de la surveillance mobile serait la capacité à rapidement identifier des criminels recherchés ou des suspects de crime. "Je dis toujours que les voitures vont être dehors à regarder. Alors la prochaine fois qu'une alerte enlèvement se présente et qu’ils [les forces de l’ordre] recherchent une plaque d'immatriculation, les voitures devraient pouvoir trouver cette plaque d'immatriculation assez rapidement", a déclaré Brian Krzanich à la chaîne CNBC.

Pour apparaître bénéfique aux yeux de la population, l’homme d’affaire concède qu’il sera nécessaire de mettre des limites à ce réseau et d’adresser les questions de confidentialité des données. “Nous devrons crypter ces données et veiller à ce que l’on ne puisse pas déterminer qu’elles proviennent de [la voiture] de John. Je pense qu'il y aura des règles et de nouveaux domaines que nous devrons explorer, mais le niveau du bénéfice social qui en découle dépasse largement ces préoccupations,” analyse-t-il.

La transmission des données, l’inconnue technologique

La technologie des voitures autonomes a fait des pas de géant au cours des 5 dernières années. Les premières voitures autonomes devraient circuler sur nos routes au tout début des années 2020. Une perspective qui donne substance aux propos du PDG d’Intel.

Si les caméras de surveillance, les algorithmes d’Intelligence Artificielle et la cartographie routière Haute Définition sont en bonne voie d’être complètement opérationnels au début de la prochaine décennie, il reste encore des interrogations sur la technologie de transmission des données.

La quantité de données générées par les voitures sans conducteur appelée à transiter sur le réseau excédent de loin les capacités de la 4G. Or les premiers tests sur la 5G ne font que commencer. Utilisant le spectre entre 28 GHz et 39 GHz aux Etats-Unis, elle utilisera les ondes millimétriques avec pour objectif de multiplier les débits à l’échelle du multi-gigabit par seconde.

Une fois ce dernier obstacle vaincu, la vision du Big Brother mobile de Brian Krzanich pourrait bien devenir réalité.


À propos de l'auteur

Pierre Marie Coupry

Pierre Marie Coupry

Commentaires