Blog auto > Technologie > Qui est en tête de la course à la voiture autonome ?

Qui est en tête de la course à la voiture autonome ?

Qui est en tête de la course à la voiture autonome ?
27/10/2015

Navigant Research est un cabinet de conseil qui s’intéresse tout particulièrement aux marchés mondiaux des technologies propres sur l’ensemble de l’industrie. Récemment, le cabinet américain s’est demandé quels constructeurs sont en tête dans la course à la voiture autonome en se basant sur 12 critères. Des 18 grands groupes jaugés, les Allemands dominent d’une courte tête tandis que Renault et PSA sont à la traine.

Partant du constat que la voiture autonome est le meilleur moyen de réduire les accidents de la route, l’industrie automobile s’est trouvée de quoi rivaliser d’ingéniosité pour encore des décennies. Afin de mettre en lumière les constructeurs les plus avancés sur le sujet, Navigant Research a établi 12 critères de notation qui permettent d’indexer la théorie et la pratique au sujet de 18 constructeurs :

- Vision

- Stratégie de commercialisation (GTM)

- Partenariats

- Stratégie de production

- LA technologie

- Portée géographique

- Ventes

- Marketing et distribution

- Capacité du produit

- Qualité et fiabilité

- Portefeuille produits

- Tarifs et engagements de l’entreprise

Les Français en queue de peloton

Le tableau généré est le fruit de « la méthodologie de classement exclusive de Navigant Research, les entreprises sont profilées, évaluées et classées dans le but de fournir aux acteurs de l’industrie une évaluation objective des forces et faiblesses relatives » au développement de la voiture autonome.

À ce jeu-là, Daimler (Mercedes), Audi, BMW et General Motors apparaissent comme les leaders des futures voitures autonomes. Le trio premium allemand et le géant américain sont suivis de peu par Ford, Volvo, Toyota et Honda. Suivent Volkswagen, Nissan, JLR, Tesla, Hyundai/Kia, FCA et Mazda. Et les Français ? Renault comme PSA sont bien plus en retrait dans un rôle peu glorieux de « challengers » en compagnie du dernier de la classe, Mitsubishi. Ces trois constructeurs semblent payer le temps perdu à disserter sur la théorie plutôt que travailler à la mise en pratique, même si PSA semble rattraper son retard.

La voiture autonome c’est pour demain

Ce qu’il apparait surtout de ce tableau, c’est que l’idée de se déplacer en voiture d’un point A à un point B sans toucher le volant est une préoccupation importante pour de nombreux constructeurs et pas seulement les plus haut de gamme. Si le bad buzz connu par Tesla avec la récente mise à jour du logiciel (et le pilotage automatique décrit comme dangereux par certains médias et blogs) a beaucoup étonné, la technologie pour des voyages autonomes semblent plus que jamais à porter de main. Mieux, l’impression laissée par certains constructeurs est que la technologie est prête à être commercialisée pour démocratisation à l’horizon 2025. C’est le cadre légale qui tarde.

Via Navigant Research


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires