Blog auto > Technologie > Toyota > Toyota FCV : L’Hydrogène c’est pour 2015

Toyota FCV : L’Hydrogène c’est pour 2015

Toyota FCV : L’Hydrogène c’est pour 2015
26/06/2014

C’est officiel, Toyota sera le premier constructeur à commercialiser en grande série une berline à pile à combustible hydrogène d’ici l’été 2015 pour l’Europe. Deux questions restent en suspens : Quid des points de distribution d’hydrogène et pourquoi est-elle aussi moche ?

Dans la guerre des motorisations du futur, le compromis de l'hybride semble l’avoir emporté haut la main. Mais ce n’est pas pour autant que les tenants du zéro émission ont baissé les bras. En effet, les véhicules tout électriques se démocratisent un peu plus chaque jour, au gré d’une législation favorable et d’un tissu de borne de recharge plus conséquent. Cela dépend finalement du pays où l’on se retrouve. Par résumer, dans un pays comme la Norvège où tout est fait pour favoriser l’électrique, ça marche. Ailleurs c’est plus compliqué comme en témoigne les chutes des ventes de Zoé depuis le début de l’année en France (d’une moyenne de 459 par mois en 2013 à 241 sur les 4 premiers mois de 2014). Entre hybride et tout électrique, on avait oublié la pile à combustible hydrogène. Une technologie qui a l’avantage considérable d’offrir une meilleure autonomie que de simples batteries, d’être produite à partir de diverses sources d’énergie primaire (y compris solaire et éolienne) et de n’émettre que de la vapeur d’eau.

La Toyota la plus chère du catalogue !

Présentée au salon de Tokyo en 2013, la Toyota FCV conserve de série les grandes lignes d’un concept datant de 2011. Les Japonais l’ont ainsi dévoilé (pour ainsi dire) lundi à Tokyo, sans pour autant nous montrer de quoi il retourne à l’intérieur. Ce jour-là, l’important n’était pas l’assise et les technologies embarquées mais bien les deux éléments que sont la PAC et le prix : 7 millions de Yens, ce qui fait dans les 50 000 euros, hors taxes. Voilà qui en fait la Toyota la plus chère du catalogue, exception faite du Land Cruiser V8.

La Toyota FCV en Europe pour l’été 2015

Certes, la Toyota FCV sera chère à l’achat, mais son rendement et ses consommations devraient rapidement équilibrer les comptes (et même mieux). Mais il y a un problème ! Le réseau de distribution en hydrogène. Les Japonais seraient prêts, du moins dans certaines régions, et pourraient ainsi y commercialiser la FCV dès le printemps 2015. Pour l’Europe et les États-Unis, Toyota assure « que les préparatifs sont en cours pour assurer le lancement à l’été 2015 ». C’est pourquoi, il est précisé que les « détails des caractéristiques techniques, des tarifs et des objectifs de ventes seront communiqués ultérieurement ». Nous, on lit volontiers, que le prix et les objectifs de ventes dépendront beaucoup du réseau de distribution en hydrogène qui pourra être implanté, si possible avec le concours de l’action publique.

Mais pourquoi est-elle aussi laide ?

Reste le problème très primaire de l’esthétique. On suppose que Toyota a voulu ré-éditer le coup de la Prius (1997) en présentant un design audacieux, mais laid. Résultat : 6 millions de voitures hybrides vendues dans le monde au 15 janvier 2014 (dont plus de 3 millions de Prius) comme quoi, les goûts, les couleurs... On aime l'esprit R&D de Toyota, beaucoup moins leurs designers. 



À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires