Blog auto > Technologie > Un CORRI-DOOR de bornes de recharge rapide voit le jour

Un CORRI-DOOR de bornes de recharge rapide voit le jour

Un CORRI-DOOR de bornes de recharge rapide voit le jour
22/06/2015

Parmi les arguments du scepticisme ambiant concernant le véhicule électrique se trouve le tissu de bornes de recharge insuffisant, empêchant de facto les parcours inter-urbains. Avec le projet CORRI-DOOR, la mobilité électrique fait un pas en avant.

Le projet CORRI-DOOR est le fruit d’un consortium entre EDF, sa filiale Sodetrel, Renault, Nissan, BMW, Volkswagen et Paris Tech (grandes écoles d’ingénieurs et de commerce) et cofinancé à hauteur de 50% par le programme du réseau de transport transeuropéen (RTE-T). Sa vocation est de déployer 200 nouvelles bornes de recharge rapide sur les principaux axes autoroutiers des groupes SANEF, APRR et Vinci Autoroutes.

Jeudi dernier, les deux premières bornes de recharge rapide ont été mises en service. La première sur l’autoroute A13, sur l’aire de Bosgouet Nord (Calvados). La seconde sur l’autoroute A4, sur l’aire de Tardenois Nord (Aisne). Le temps d’une pause café, soit environ 30 minutes, votre véhicule électrique bénéficie d’une recharge rapide jusqu’à environ 80% de son autonomie.

Pour en profiter, rendez-vous sur le site de Sodetrel ou directement dans les stations services sur les aires concernées.

Le retour d’expérience minutieusement étudié

D’ici la fin de l’année, le réseau CORRI-DOOR de 200 bornes (made in France et certifiées alimentées en énergie d’origine renouvelable par EDF) sera pleinement opérationnel. Sa vocation est de permettre les déplacements inter-urbains, à rebrousse-poil de l’utilisation très locale de la voiture électrique. Le retour d’expérience est d’ailleurs au coeur du projet (via le groupe ParisTech) puisqu’il sera étudié les attentes des clients, la viabilité économique, les modèles d’affaires ainsi que les conditions de déploiement d’un réseau d’infrastructures de charge interconnectées en Europe.

Le modèle économique évolue

Aux États-Unis, le modèle économique de la borne de recharge (par vraiment rentable) évolue avec Volta charging. La start-up n’a pas hésité à faire de ses bornes des emplacements publicitaires ! Si le client paye toujours son électricité, la société se rémunère en permettant à des annonceurs de cibler au mieux la clientèle fortunée des voitures électriques. À Los Angeles, San Francisco, San Diego ou Phoenix, Volta dispose déjà d’un réseau de 110 bornes et envisage de passer rapidement à 400. La publicité, chainon manquant de la viabilité de la voiture électrique ?

Avec VW et Nissan.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires