Blog auto > Technologie > Volvo > Voiture autonome : Volvo engage sa responsabilité

Voiture autonome : Volvo engage sa responsabilité

Voiture autonome : Volvo engage sa responsabilité
13/10/2015

La voiture autonome, c’est pour demain ! De nombreux constructeurs seront prêts à commercialiser cette technologie d’ici 2020 (et peut-être même avant). Cependant, le cadre légal tarde à être défini. Afin de mettre la pression sur les Américains, le PDG de Volvo a engagé la responsabilité de son groupe.

Alors que la technologie permettant à une voiture de se déplacer en mode autonome au milieu de la circulation semble prête, le cadre légal tarde à être défini par les législateurs du monde entier.

Lors d’une conférence sur le sujet qui se tenait la semaine dernière à l’ambassade de Suède à Washington, le PDG de Volvo, Hakan Samuelsson, a mis les pouvoirs publics américains face à leurs responsabilités. Il a engagé la responsabilité de Volvo en cas d’accident en mode autonome, encourageant par ailleurs à la création d’une loi fédérale, applicable sur l’ensemble du pays : « L’absence de réglementations claires empêchera les constructeurs de procéder à des tests crédibles, qui leur permettraient de concevoir des véhicules adaptées à l’ensemble des différentes lois des 50 états » a-t-il notamment déclaré en essayant de titiller le libéralisme américain face au « méli-mélo de lois et de règles » des Européens.

La responsabilité de Volvo vaut aussi bien pour un accident de la route que pour un piratage du système. De nombreux observateurs restent inquiets sur ce sujet, notamment après la démonstration faite sur le système Uconnect d’un Cherokee.

De Audi à PSA en passant par Volvo, Mercedes et Google, la conduite autonome est techniquement prête ou sur le point de l’être. L’industrialisation de ces technologies ne semble plus tenir à qu’à la bonne volonté des pouvoirs en place. En France, avant toute considération technique ou d’assurance, la voiture autonome devra s’affranchir ou s’adapter à l’article R-412-6 du code de la route (toujours lui…) imposant au conducteur « de se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent ».

En ce sens, les illustrations des constructeurs sont sujettes à débat avec des conducteurs généralement en train de lire ou de plus ou moins somnoler lorsque le mode automne est activé. Pas très rassurant, y compris pour les forces de l’ordre sur le bord des routes !

Le premium allemand choisit l'indépendance avec Nokia Here

Avec Volvo France


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires