Blog auto > Technologie > Volvo > Volvo = Sécurité

Volvo = Sécurité

Volvo = Sécurité
14/08/2014

Innovant, Volvo n’a cessé d’équiper ses automobiles pour davantage de sécurité depuis 1944. Le prochain XC90, qui sera présenté d’ici la fin de l’année, ne déroge pas à la règle. Joignons l’actualité à l’Histoire.

Désormais, chaque nouvelle Volvo dispose d’au moins un nouvel équipement de sécurité. Le désir du constructeur suédois est d’arriver à ce que plus personne ne se tue à bord d’une Volvo. Nous en étions restés à l’airbag piéton inauguré sur la nouvelle V40 mais avec le nouveau XC90 attendu en fin d’année, deux nouvelles technologies embarquent. On ne peut pas vraiment parler de révolution, mais plutôt d’optimisation des systèmes et technologies déjà existants. Le freinage automatique, vous connaissez ? Sur le XC90, le véhicule sera capable de freiner de lui-même en ville si un véhicule déboule en contre-sens et même si le conducteur accélère ! L’autre nouveauté est un système de sécurité passif qui entre en fonction lorsque le véhicule détecte une embardée en resserrant les ceintures de sécurité.

À noter que le futur XC90 inaugurera la nouvelle plate-forme SPA (Scalable Product Architecture) rendant ainsi la firme suédoise totalement indépendante de son héritage Ford (1999-2010).

Volvo fait de la sécurité routière depuis 1944

Les politiques et associations de sécurité routière endossent le beau rôle à chaque baisse de la mortalité routière, oubliant toujours le progrès technologique et le travail réalisé notamment par Volvo depuis 70 ans. Date où fut lancée la PV444, première voiture dotée d’une cellule de survie ainsi que d’un pare-brise feuilleté. En 1959, c’est pour Volvo que Nils Bohlin invente la ceinture de sécurité trois points à l’avant, puis deux points à l’arrière (1967), puis l’enrouleur (en 1969, en 1972 à l’arrière). La ceinture de sécurité a certainement sauvé plus de vie que tous les radars automatiques du monde !

D’autres innovations Volvo sont nées au coeur des années 60, le premier prototype de siège enfant dos à la route (1964), la déformation programmée (1966) ou encore l’appui-tête rigide (1968).

Insuffisant pour vendre des voitures ?

Les décennies suivantes seront dans le même registre, même si Volvo n’a pas tout inventé, cela va sans dire (l’ABS et l’Airbag étant les exemples les plus significatifs). Mais c’est surtout l’esprit de sécurité et de préservation que anime les techniciens du centre d’étude de Torslanda. Dans cette course à l’innovation et à la sécurité (ajoutez le champs de bataille mécanique), Volvo a néanmoins perdu des plumes, preuve en est qu’une sécurité optimale et l’image de marque qui en découlent ne suffisent pas à vendre des voitures. Racheté par le Chinois Geely en 2010, le nouveau plan de développement envisage la vente de 800 000 voitures en 2020. Seules 430 000 ont été produites en 2013. 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires