Blog auto > Technologie > Mini > Votre vieille MINI ranimée par la fée électricité ?

Votre vieille MINI ranimée par la fée électricité ?

Votre vieille MINI ranimée par la fée électricité ?
23/08/2016

Comme souvent, une nouvelle législation offre des opportunités. C’est le cas de Ian Motion, une société parisienne qui propose de contourner l’interdiction de circuler dans Paris aux véhicules d’avant 1997 en les convertissant à l’électrique.

Pour l’instant, le site internet de Ian Motion nous donne seulement rendez-vous pour septembre (2016), possiblement en s’inscrivant à la newsletter. Pour autant, la société fondée par 4 ingénieurs français venus de l’industrie automobile a communiqué auprès des médias. Ces derniers sont chargés de répandre la bonne idée. Elle part d’un constat : L’interdiction pour les véhicules d’avant 1997 de mettre les roues dans Paris depuis le 1er juillet. Une situation frustrante pour des personnes qui se sentent rejetées sans pour autant avoir les moyens de changer de voiture.

40 000€ la conversion…

Ne nous voilons pas la face, Ian Motion ne s’adresse pas à ces gens-là, mais plutôt aux personnes dont une vieille voiture a une valeur sentimentale… et qui ont un pouvoir d’achat conséquent ! Pour environ 40 000€, la société française proposera bientôt de convertir votre vieille auto à l’électricité. Le procédé est relativement simple (pour ainsi dire) en changeant le bloc thermique pour un bloc électrique capable d’offrir une autonomie de 150 kilomètres à une Austin MINI, seule voiture pour l’instant éligible à cette étonnante conversion.

Une conversion qui ne semble pas donnée, même si Ian Motion complète son offre par une révision complète, un intérieur refait à neuf ainsi qu’une nouvelle peinture. De quoi singulièrement moderniser une vieille voiture (et donc moins polluer) même si l’on doit souligner qu’une Nissan Leaf 24kWh est proposée à partir de 26 585€, batterie comprise.

Sauf qu’une Austin MINI muée par la fée électricité aurait autrement plus de charme, dans un style néo-rétro. Espérant effectuer 30 à 40 conversions par an, Ian Motion devrait à terme proposer ses services à d’autres illustres bannies. Il faudra pour cela mesurer sur quels modèles, de collection ou youngtimer, cette nouvelle vie ne sera pas synonyme d’une perte considérable de valeur. Si certaines valent aujourd’hui beaucoup plus, on imagine volontiers des DS ou des 2CV s’offrir cette restauration pour le moins originale !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires