Blog auto > Actualités > Elle court, elle court la rumeur (Semaine 62)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 62)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 62)
06/06/2015

Avec notre indice de crédibilité (de 1 à 3 pour le plus vraisemblable), revenons sur trois rumeurs qui ont ponctué l’actualité automobile cette semaine.

Volvo songe à changer sa nomenclature

Dans sa revue de presse, le CCFA (Comité des Constructeurs Français d’Automobiles) indique que selon la presse allemande Volvo pense à revoir la nomenclature de sa gamme à l’instar de ce que Mercedes a fait pour 2015. Une idée déjà évoquée en 2014 par le directoire de la marque suédoise. Toujours selon la presse allemande, les séries 70 et 80 disparaitraient pour ne conserver que les 40, 60 et 90. Ces chiffres seraient précédés des lettres S (berline), V (break) ou XC (SUV) suivi de l’éventuelle spécificité comme Cross Country.

Indice de crédibilité : 3

Ce coup de lifting semble très léger mais pourrait effectivement permettre davantage de visibilité pour la gamme qui sera renouvelée dans les années à venir puisque simplifiée. Volvo est un constructeur qui a le vent en poupe, notamment aux États-Unis.

Après le F-Pace, le E-Pace

Symbole de la synergie de compétences au sein du groupe Jaguar-Land Rover (JLR), le F-Pace sera la première Jaguar en forme de SUV. Sauf que la firme de Coventry souhaite ne pas en rester là avec une déclinaison plus petite (et abordable). Pour les Anglais de Car Magazine, ce véhicule a déjà un nom : E-Pace.

Indice de crédibilité : 3

Le propos de Car Magazine semble logique sur la base d’éléments annoncés par JLR même si le développement de ce véhicule viendrait seulement de débuter. Reste à savoir quel sera le placement de ce « E-Pace » dont les concurrents seront le BMW X1, l’Audi Q3 ou encore… le Range Rover Evoque.

Dino de retour chez Ferrari ?

Le PDG de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) songe sérieusement à redonner vie à l’appellation Dino au sein de Ferrari. Dans des propos repris par Autocar, l’Italien aurait déclaré : « Nous pourrions produire une Ferrari de 500 chevaux, mais elle ne sera pas une ferrerai au rabais ». Un serpent de mer.

Indice de crédibilité : 2

Dino était le surnom d’un des fils d’Enzo Ferrari, Alfredo. Ce surnom fut repris pour des modèles motorisés par un V6 au-lieu d’un V12 entre 1965 et 1976. Une partie de la gamme que le Commandatore ne portait pas spécialement dans son coeur. Outre ce volet historique, il y a la question de la production limitée de Ferrari. En effet, la firme italienne bloque sa production à 7 000 modèles afin de préserver l’exclusivité de la marque (et la cote des voitures). Il faudrait ainsi renoncer à ce numerus clausus pour élargir la gamme à des mécaniques moins performantes (mais toujours aussi rentables) afin de défier une Porsche 911 GT3 ? Sergio Marchionne semble pourtant très confiant sur le sujet et l'on pourrait même dire que c'est aller à la rencontre de la concurrence. Mais forcément, quelque chose devra évoluer.

Les rumeurs de la semaine dernière


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires