Blog auto > Actualités > En quoi l’augmentation du prix du carburant impacte-t-elle le prix des véhicules ?

En quoi l’augmentation du prix du carburant impacte-t-elle le prix des véhicules ?

En quoi l’augmentation du prix du carburant impacte-t-elle le prix des véhicules ?
21/01/2022

En 2021, il a été constaté une nette augmentation des tarifs des voitures ainsi que des tarifs du carburant. En cause principale, la crise sanitaire causée depuis 2020 par le Covid-19 a fait ralentir la production et la vente des véhicules.

Depuis plusieurs mois, on observe également une nette augmentation du coût du baril dans le monde. Il est alors intéressant de se demander si l’augmentation du prix des véhicules peut être impactée par la croissance des prix des carburants. Découvrez la réponse à travers cet article.

De nombreux facteurs influencent l’augmentation des prix des véhicules

Depuis quelques années, on observe que le prix des automobiles neuves ou d’occasion ne cesse d’augmenter. Cela peut s’expliquer par de multiples raisons. Par exemple, l’arrivée des voitures hybrides ou électriques a fortement modifié le marché de l’automobile jusqu’à faire augmenter les prix de certains modèles. Découvrons dès maintenant cela plus en détail.

L’enjeu écologique

Le souhait du gouvernement depuis maintenant plusieurs années est de limiter les voitures polluantes et rejetant trop de CO2. C’est d’ailleurs pour cela que l’on a pu observer il y a quelques années les pastilles arriver dans les grandes villes et particulièrement dans Paris, cela permet alors de limiter la pollution des automobiles. Aussi, certaines villes comme la capitale ont pour projet d’interdire l’utilisation des véhicules diesel à compter de 2024. L’enjeu, pousser les consommateurs vers des modèles plus respectueux de l’environnement et donc, électriques ou hybrides. Il s’agit d’ailleurs de l’une des causes qui explique la croissance progressive du prix de l’automobile en France.

L’engouement des consommateurs pour les nouveaux équipements de sécurité et multimédia

Les acheteurs d’automobiles neuves plébiscitent les nouvelles technologies d’aide à la conduite ou de sécurité ainsi que les systèmes multimédias à bord. Les régulateurs adaptatifs de vitesse, les systèmes d’aide au stationnement et les ordinateurs de bord constituent désormais des équipements attendus lors de l’achat d’un véhicule neuf.

Ces nouvelles exigences des consommateurs se ressentent sur les tarifs des véhicules, et notamment sur le renchérissement des modèles d’entrée de gamme.

La crise sanitaire et la pénurie de certains composants

La crise du Covid-19 a impacté de nombreux domaines d’activités en France et dans le monde. La chaîne logistique automobile n’a pas été épargnée.

Comme en attestent les fermetures temporaires d’usines automobiles, la pénurie de certains matériaux et particulièrement des semi-conducteurs perturbe la capacité de production des constructeurs. Faute d’un approvisionnement suffisant de ces puces électroniques essentielles à l’élaboration des voitures neuves, Renault estime ainsi que près de 500 000 véhicules neufs n’ont pu être assemblés en 2020.

La raréfaction de certains composants et matériaux a également causé la flambée de leurs prix. Les cours de l’acier et les tarifs du plastique ont ainsi connu une augmentation notable. Un enchérissement qui contribue également à l’augmentation du prix des automobiles.

Les constructeurs automobiles ont répondu à ces contraintes en favorisant la production de leurs modèles et versions haut-de-gamme afin de compenser la baisse des ventes par une hausse des marges.

Pourquoi le prix du carburant est-il en hausse ?

Depuis juillet 2020, le prix à la pompe à essence n’a cessé de croître. L’augmentation est d’environ 15% en un an, ce qui a impacté le budget des français et fait évoluer certaines de leurs habitudes.

Cette augmentation du prix du baril est toutefois à relativiser. L’effondrement de la demande mondiale de pétrole causé par les périodes de confinement de 2020 a fait baisser le prix du baril à des niveaux nettement inférieurs à son cours habituel. Il s’échangeait ainsi parfois en avril 2020 sous les 20 dollars. Le retour de la croissance mondiale a stimulé la demande en or noir. Son cours actuel est proche, bien que légèrement supérieur, à ceux d’avant crise.

Une partie substantielle de la hausse actuelle des prix à la pompe peut donc être attribuée au redressement de l’activité économique mondiale (taxe, coût du baril…).

Une limitation de l’offre causée par la Russie

Deuxième producteur mondial de pétrole en 2019, la Russie est également un des principaux exportateur de l’or noir. Le pays est entré en conflit avec l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) début 2019 et a conclu qu’ils limiteraient dorénavant l’offre de pétrole.

Ce revirement stratégique russe avait pour objectif d'entraîner une hausse du prix du baril qui aurait dû se faire sentir à la pompe à essence dès le début de 2020. La chute de la demande liée à la crise sanitaire a toutefois fait échouer, pour l’instant, cette tentative de faire flamber le prix du pétrole.

Comment font les français pour palier à cette augmentation des tarifs ?

Pour limiter leur budget essence, les consommateurs français et européens se tournent de plus en plus vers les nouvelles technologies de motorisation. Les véhicules 100% électriques comptent désormais pour près de 9% des ventes de véhicules neufs, tandis que les hybrides, rechargeables ou simples, représentent 1 vente sur 4. Au cours de l’année 2021, les immatriculations de voitures hybrides ont ainsi quasiment doublé par rapport à 2020.

Ce succès est la conséquence de différents facteurs intimement liés :

●Les constructeurs automobiles, notamment haut-de-gamme, proposent une gamme largement électrifiée.

●Les malus sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre se sont montrés dissuasifs, et ont orienté les acheteurs vers des modèles hybrides ou électriques.

●Les aides proposées par l'État permettent de diminuer le budget d'acquisition d’une automobile hybride ou électrique. Le but est ici d’aider les foyers à acquérir une voiture plus respectueuse de l’environnement.

L’augmentation du prix des véhicules, une corrélation avec le prix du carburant ?

S'il existe bel et bien une corrélation entre le tarif catalogue des véhicules et le prix du carburant, d’autres facteurs viennent s’ajouter à ceux évoqués précédemment en ce qui concerne l’évolution du prix des automobiles.

L’un des moteurs du renchérissement du prix des véhicules est sans conteste la politique européenne de supprimer les émissions directes de CO2 des automobiles d’ici à 2035. A cette date, la vente de moteurs essence ou diesel sera interdite. A court terme, cela contribue à pousser les constructeurs à proposer des technologies de motorisation plus onéreuses sur lesquelles les gains de productivité sont encore à venir.

Comme nous avons pu le voir, l’augmentation du prix du carburant a tendance à pousser certains consommateurs à réévaluer leur investissement automobile en optant pour des alternatives avec un coût d’usage plus faible. En optant pour un modèle électrique ou hybride rechargeable, ils décident de favoriser un véhicule plus cher pour diminuer leur budget carburant. Plus le carburant à la pompe est cher, plus les français trouvent des bénéfices à faire l’acquisition d’une voiture hybride ou électrique. Ils limitent leurs dépenses en carburant tout en roulant plus écologique en diminuant leurs émissions de CO2.


À propos de l'auteur

Florent C.

Florent C.

Commentaires