Blog auto > Actualités > Le 90 rétabli sur la rocade de Rennes

Le 90 rétabli sur la rocade de Rennes

Le 90 rétabli sur la rocade de Rennes
27/09/2016

Voilà un an, la mairie de Rennes décida de limiter la vitesse sur la rocade autour de la ville de 90 à 70 km/h. L’objectif était de mesurer divers impacts : Pollution, fluidité de la circulation et sécurité routière. L’expérience n’a pas (du tout) été concluante et le 90 km/h sera rétabli dès samedi.

Sur de nombreux kilomètres, la rocade de Rennes (ou RN 136) est encaissée entre deux monticules. Une sorte de coffrage qui a pour but d’isoler les nuisances de la route des riverains (et des zones d’activités). Pour autant, l’été dernier, j’ai eu ce sentiment très désagréable de faire du surplace en dépit d’un trafic fluide en limitant ma vitesse à 70 km/h. La tentation d’accélérer est grande, les trois radars fixes disposées sur la boucle rennaise de 20 kilomètres vont se régaler…

Pour autant, le RN 136 ne fut pas toujours limitée à 70 km/h. Cette limitation de vitesse (qui peut être un peu bancale selon les motorisations et les boîtes de vitesse) fut instaurée voilà un an par la mairie de Rennes. Un comité technique fut réuni afin d’évoluer les bénéfices d’une telle mesure.

Rouler moins vite ne règle pas tout !

3 axes d’évaluation ont permis de constater l’échec de la mesure. Premièrement, il a était constaté qu’en passant de 90 à 70 km/h, la circulation ne s’en est pas retrouvée pour autant plus fluide. Certains secteurs ont même vu la situation au quotidien empirer ! Deuxièmement, il n’y a pas été constaté un mieux sur la réduction de la pollution et des nuisances sonores (à l’origine de la mesure). Enfin, il a été constaté davantage de pannes et d’accidents ! On n’a ainsi pas de mal à parler d’un échec total de cette expérimentation et la municipalité (socialiste) rennaise de rétablir à compter du 1er octobre les limitations de vitesse de l’année dernière. Pour autant, les kilomètres autour des échangeurs de Saint-Malo et Beaulieu, qui étaient initialement limités à 110 km/h, resteront à 90 km/h du fait de meilleures analyses de l’air. L’expérimentation a coûté 100 000 euros, essentiellement pour changer les panneaux.

Toujours est-il que cette expérimentation montre que la réflexion sur la pollution, la sécurité routière et la fluidité du trafic ne peut être considérée par le seul prisme des limitations de vitesse. De l’honnête intellectuelle qui mérite d’être soulignée.

Via 40 millions d’Automobilistes et Ouest-France


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires