Blog auto > Actualités > Le coupé cabriolet en toit rigide en voie de disparition

Le coupé cabriolet en toit rigide en voie de disparition

Le coupé cabriolet en toit rigide en voie de disparition
27/03/2014

Le succès d’un constructeur passe par sa capacité à développer des technologies et de savoir les vendre. Mais il faut aussi savoir surfer sur la vague. Aujourd’hui par exemple, la mode est au SUV. Mais il y a 10 ans, c’était le coupé cabriolet  avec toit rigide électriquement rétractable qui avait le vent en poupe, avant de tomber en désuétude.

Au tournant des années 2000, Peugeot a connu un fort succès commercial et d’image avec sa 206 CC. Un toit rigide électriquement escamotable, un peu comme sur une Mercedes SLK, mais plus populaire. Un succès européen ! 360 000 modèles vendus dans le monde jusqu’en 2006. De quoi en faire le modèle le plus vendu de sa catégorie dans le monde. Les Allemands s’en achèteront à eux seuls 100 000 ! Cela parait fou en 2014, non ?! Si bien que les 207 CC, 307 CC et 308 CC suivront. Et que la concurrence répondra.

Chez Volkswagen par exemple naquit la Eos. Un magnifique coupé-cabriolet développé à partir de la Golf 5. Mais voilà, le modèle chassait sur un marché qui s’est rétrécie et où la concurrence s’est précipitée (Mégane CC, Astra Twin Top…). En 2013, à peine 8 000 Eos ont trouvé preneur sur les 9,5 millions de véhicules vendues par le groupe. Si bien que des nombreux médias ont indiqué cette semaine la fin de la production de la Eos et son non remplacement.

La faute à la capote souple ? Seulement ?

« Certaines niches sont si petites qu’elles n’en valent pas la peine » a déclaré le PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn. Des propos repris partout, mais qui n’explique pas tout. Car aujourd’hui la mode est au retour à la capote souple ! De la Citroën DS3 cabrio à la Jaguar F-Type ! D’ailleurs, le groupe Volkswagen l’a constaté et mis en application depuis quelques temps. Dans le catalogue de la firme de Wolfsburg, on retrouve aujourd’hui une Golf cabriolet… équipée d’une capote souple et un peu moins chère qu’une Eos d’environ 2 000 euros à motorisation égale. Même la nouvelle Coccinelle Cabriolet est un peu moins chère tout en étant plus attirante, plus sobre et plus puissante !

Alors oui, la toit rigide escamotable est bel et bien en voie de disparition. À dire vrai, ce n’est pas plus mal… la capote souple est autrement plus belle et ceci depuis toujours !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires