Blog auto > Actualités > Les 10 voitures de la vente Tupelo qui nous font rêver

Les 10 voitures de la vente Tupelo qui nous font rêver

Les 10 voitures de la vente Tupelo qui nous font rêver
19/04/2019

Les 26 et 27 avril, la maison Bonhams organise la vente de la collection du musée Tupelo (Mississippi). 174 voitures de collection en font partie. Voici nos préférées.

Le Tupelo Automobile Museum a fermé ses portes en mars. 574 éléments sont mis aux enchères, dont 174 automobiles qui offrent une formule balade dans l’Histoire automobile américaine (mais pas seulement). Nous en avons ainsi sélectionné 10 que nous souhaitons mettre en valeur.

Tucker 48 – Entre 1,1 et 1,8 million d’euros.

Il s’agit du modèle le plus emblématique et attendu de cette vente. Dessinée par Alex Tremulis, cette auto se voulait futuriste en son temps et pas seulement par son troisième phare. Le problème, c’est que Thomas Tucker a eu toutes les peines du monde à assembler 50 modèles. Cette histoire est résumée dans un film de Francis Ford Coppola… et dans cet article à propos d’un autre modèle vendu aux enchères pour l’équivalent de 2,7 millions d’euros voilà 2 ans.Vous l'avez compris, la vente pourrait se faire bien au-delà de l'estimation.

Hispano-Suiza H6B Coupé Chauffeur 1930 – Entre 220 000 et 310 euros.

On a récemment parlé de la renaissance de la marque Hispano-Suiza par le biais de supercars à V10 Lamborghini ou électrique. À l’origine, la marque fait plutôt de la somptueuse berline, limousine ou cabriolet avec chauffeur. Un constructeur notamment reconnaissable grâce à la cigogne volante ornant le bouchon de radiateur et apparue pour la première fois il y a 100 ans, en 1919. En ce temps-là, le beau monde européen, hollywoodien ou même les maharadjahs adoraient Hispano-Suiza.

Buick Roadmaster Convertible 1954 – Entre 66 000 et 110 euros.

Aaaah les cabriolets des années 50 aux allures de paquebots roulants ! Au regard si personnifié ! Cette Buick Roadmaster Convertible de 1954 en est un parfait exemple. Sous cet interminable capot, un V8 « Fireball » délivrant jusqu’à 200 chevaux tout de même !

Lagonda LG45 Tourer 1936 – Entre 190 000 et 260 000 euros.

Seulement 25 exemplaires de cette LG45 Tourer on vu le jour autour de 1936. Si Lagonda évoque Aston Martin pour beaucoup, la marque fondée en 1906 a brillé par le raffinement de ses modèles d’avant seconde guerre mondiale basés sur des véhicules qui ont participé aux 24 Heures du Mans. C’est d’ailleurs une Lagonda M45R Rapide qui remporte l’édition 1935 entre les mains de Johnny Hindmarsh et Luis Fontés. Après quoi, Lagonda fut racheté par Aston Martin en 1947.

Ford Model 86 Woody Wagon 1941 – Entre 35 000 et 53 000 euros

Si l’habitacle apparait comme refait sans autre précision, cette Ford Model 86 Woody Wagon est magnifique. Moins de 10 000 exemplaires de ce modèle ont vu le jour.

George Barris « Barrister » 1982 – Entre 44 000 et 71 000 euros

Véhicule particulièrement excentrique, cette "Barrister" de 82 repose sur un châssis et un moteur de Corvette et ne compte que 12 exemplaires. On y voit forcément un air de Batmobile imaginé par le roi de la customisation George Barris (décédé en 2015). Il est d'ailleurs le créateur de la Bamobile Futura de 1966 (sur base de Lincoln). Il a également travaillé sur K2000, La Mort aux Trousses ou encore Mannix...

Pontiac Bonneville Convertible 1963 – Entre 27 000 et 35 000 euros

Autre interminable coupé cabriolet américain (découlant d’une version berline), cette Pontiac Bonneville Convertible. Ce bleu nocturne doit offrir un contraste saisissant avec les lacs salés de Bonneville (Utah). Les Bonneville Salt Flats sont depuis le milieu des années 30 un cadre exceptionnel pour divers concours et même 17 records de vitesse terrestre entre 1935 et 1970. De belles promesses pour une voiture dont le prix estimé est comparable à une 308 bien équipée !

Graham-Paige Model 97 Supercharged Sedan 1939 – Entre 27 000 et 44 000 euros

Un véhicule incontournable des années 30 et de l’industrie automobile américaine. Les Graham-Paige d’alors se distinguaient notamment par ce « sharknose », ce nez de requin en guise de face avant. Son 6 cylindres développe sur le papier 116 chevaux à 4 000 tr/min. Suspensions indépendantes avant/arrière, freins à tambour sur chaque roue. Une voiture en avance sur son temps mais qui n’a pas suffit pour permettre à Graham-Paige de se remettre des années de dépression. Le dernier modèle de ce constructeur fut assemblé en 1940.

Lincoln Mark IV 1976 – Entre 18 000 et 35 000 euros

Ce modèle emblématique de l’Amérique triomphante des années 70 a eu les honneurs d’être achetée et conduite par Elvis Presley à partir du 14 janvier 1976 d’après la documentation Bonhams

Ford Bronco 1978 – Entre 22 000 et 27 000 euros

Si le Ford Bronco fera bientôt son retour, c’est aussi parce que modèle original garde une place assez particulière dans le cœur des Américains. En 1978, la seconde génération de ce modèle ne bénéficie plus d’un châssis dédié mais s’adapte à celui des F-Series lui permettant toujours de multiples versions. S’agissant de ce modèle précis, on apprend qu’il n’affiche 78 000 miles (125 500 km) au compteur et n’a été entre les mains de seulement 3 propriétaires différents en 41 ans de carrière

Source et illustrations : Bonhams


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires