Blog auto > Actualités > Nombreux absents et course à l’électrique, l’étrange salon de Francfort.

Nombreux absents et course à l’électrique, l’étrange salon de Francfort.

Nombreux absents et course à l’électrique, l’étrange salon de Francfort.
09/09/2019

La biennale automobile de Francfort s’ouvre jeudi dans un contexte paradoxal entre l’optimisme généré par la présentation de nombreux véhicules électriques, les craintes économiques et l’absence de nombreux constructeurs.

Pour les professionnels, le salon de Francfort ouvrira ses portes dès demain (mardi 10) avant que le grand public ne puisse observer les nouveautés jusqu’au 22 septembre. En tout cas les nouveautés des constructeurs présents. En effet, ils sont nombreux à faire l’impasse comme il est désormais de coutume, y compris pour le Paris Motor Show. Pas de Nissan, Toyota, Peugeot, FCA, Citroën, Dacia, Volvo, Kia, Tesla… et même Ferrari. De son côté, Renault ne sera présent qu’à l’occasion des journées presse de mardi et mercredi pour présenter le nouveau Captur. De quoi laisser les Allemands prendre toute la mesure de l’espace, quitte à donner l’impression que le salon de Francfort devient un salon régional.

Le salon de la voiture électrique allemande

Si BMW disposera d’un stand moins imposant que par le passé, les constructeurs allemands dans leur ensemble mèneront une vaste offensive sur la voiture électrique histoire de tirer un trait définitif sur diesel gate et en dépit de manifestations « pro-écolo » assez importantes annoncées en marge du salon.

Le fait est que d’ici 2021, les gammes ne seront plus censées émettre plus de 95 g/km de CO2 sous peine d’amendes plus ou moins salées. Puisque le législateur européen (parlement + assemblés nationales) entend nous convertir à l’électrique, plus ou moins de force, les constructeurs allemands profitent de leur messe domestique pour présenter de nombreuses nouveautés. Opel e-Corsa (sur base de e-208), Volkswagen ID.3, concept Audi AI :TRAIL (tout-terrain électrique), van Mercedes EQV et bien-sûr la Taycan, la première Porsche électrique de série présentée en l’absence de Tesla.

Les Allemands ne seront certes pas les seuls à proposer des nouveautés électriques mais force est de constater que le concurrence manque à l’IAA. Citons la version définitive e la Honda e, le concept Hyundai 45 tandis que Ford (de retour le Puma et de l’hybride rechargeable) devrait communiquer sur sa plateforme électrique commune avec… Volkswagen.

Pour l’heure, les ventes européennes de voitures électriques représentent moins de 2% de l’ensemble. Un chiffre toujours faible mais toujours orienté à la hausse à des degrés divers selon les pays comme le montre cette infographie de JATO Dynamics. Nul doute qu’avec une offre élargie, le marché du VE devrait progresser. Jusqu’à quel point ?

Et le thermique ?

Dans ce contexte d’offensive électrique, le moteur à explosion semble passer au second plan. Pour autant, Mercedes comme BMW continuent de miser dessus, notamment sur les finitions M et AMG. Par ailleurs, Land Rover dévoilera le (très attendu) nouveau Defender. Soulignons aussi le concept Lamborghini Sián ou encore les productions Seat et Cupra autour des SUV.

Toujours est-il que ce IAA 2019 s’ouvre dans un contexte où le marché automobile mondial recule de 5% au premier semestre (-1,83% en France). Une baisse particulièrement marquée en Chine qui inquiète l’ensemble des acteurs. Qu’ils soient présent à Francfort ou non.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires