Blog auto > Actualités > Tesla > Norvège : Vers une taxe Tesla ?

Norvège : Vers une taxe Tesla ?

Norvège : Vers une taxe Tesla ?
20/10/2017

Le succès des voitures électriques est tel en Norvège que le gouvernement d’Oslo songe sérieusement à réduire les avantages fiscaux liés aux voitures électriques de 2 tonnes ou plus. Tesla est clairement visé, d’où l’idée de « Taxe Tesla ».

Depuis le début de l’année, la part de marché de l’électrique dans les ventes de voitures neuves s’établit à 20% en Norvège. C’est dire si les véhicules zéro émission ont le vent en poupe dans le premier pays exportateur de pétrole d’Europe occidentale (le 9e mondial) !

Comment le pays y est-il arrivé ? En sponsorisant généreusement l’acquisition de voitures électriques plus écologiques par des avantages fiscaux mais aussi en permettant la gratuité des péages urbains, des ferries, des parkings publiques et même l’accès aux couloirs de bus ! À ce rythme-là, ne pas rouler en électrique est désavantageux, non sans causer quelques dégâts collatéraux ! Le Norvège est depuis des années, le bon élève de la voiture électrique dans le monde, pionnier dans la volonté de bannir les motorisations thermiques.

7 500 euros de plus pour une Model X ?

En attendant 2025 et l’interdiction de la commercialisation de véhicules thermiques, les ventes de véhicules électriques se font presque toutes seules en Norvège, qu’il s’agisse de Nissan, Renault, Volkswagen ou Tesla. Le constructeur américain y a écoulé 4 039 Model S en 2015 avant de voire la concurrence lui faire beaucoup de mal en 2016 (3 500 ventes en cumulant Model S et X). Toujours est-il que le gouvernement conservateur d’Oslo envisage pour sa loi de finance 2018 de limiter les avantages fiscaux pour les lourds véhicules électriques. Ceux de plus de 2 tonnes, responsables d’une usure prématurée des routes supérieure aux véhicules thermiques (argument officiel). Une Model S revendique 2 100 kg à la pesée. Une Model X pèse de 2 350 et 2 450 kg ! À titre de comparaison, un Mitsubishi Outlander PHEV (hybride rechargeable et succès de l’année en Norvège) ne pèse « que » 1 860 kg ! 1 480 kg pour une Renault Zoe.

Juste pour avoir une majorité à l'assemblée ?

Les Tesla sont ainsi clairement visées par la suppression d’une niche fiscale qui pourrait rendre une Tesla X près de 70 000 couronnes (7 500 euros) plus chère en 2018 qu’en 2017. Surnommée « Taxe Tesla », ce projet pourrait néanmoins être retardé jusqu'en 2020, date à laquelle cessera l’accord sur la fiscalité avantageuse des VE signé en 2015. C’est du moins l’argument des élus de centre-droit du pays. Pour autant, l’idée de limiter l’aisance fiscale sur des véhicules pour des personnes au pouvoir d’achat certain plait à l’aile gauche du pays qui pourrait du coup devenir une alliée de circonstance dans la quête d’une majorité par le gouvernement pour voter sa loi de finance 2018. Majorité, qu’il n’a pas seul.

Avec lepoint.fr et automobile propre.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires