Blog auto > Actualités > Peugeot > Nouvelle Peugeot 208 : Belle et électrique

Nouvelle Peugeot 208 : Belle et électrique

Nouvelle Peugeot 208 : Belle et électrique
26/02/2019

La citadine au lion change tout et se présente même dans une inédite version électrique. Cette nouvelle 208 a-t-elle tout pour devenir la voiture la plus vendue de France, thermique comme électrique ?

Certes, le plan communication de Peugeot a été fracassé par des divulgations de visuels la semaine dernière. Pour autant, la nouvelle 208 est la nouveauté la plus attendue en France pour cette année 2019. Elle le sera également lors du salon de Genève (7-17 mars). Ce qui surprend, c’est que l’on n’attendait pas forcément que la version électrique soit présentée en même temps que la version thermique. Une façon de banaliser les motorisations de demain et la présentant dès aujourd’hui ?

Tremble Clio

Prenons quelques lignes pour décrire cette nouvelle 208. Elle est magnifique, non ? On aime sa face avant empreinte de sportivité et dans l’esprit du reste de la gamme. Si la largeur et l’empattement ne changent pas (respectivement 1m74 et 2m55), la citadine gagne 9 cm pour dépasser les 4 mètres de long (4m05), s’abaisse de 3 cm (1m43) et ne sera proposée qu’en version 5 portes. Le volume du coffre est de 311 litres, pile dans la moyenne du segment B. Sous le capot, quatre motorisations thermiques sont présentées. Là-aussi, les temps changent avec une seule version diesel (1,5l BlueHDi de 100 chevaux BVM6) pour trois versions essence avec le seul 3 cylindres PureTech décliné en 75 ch (BVM5), 100 ch (BVM6 ou BVA8) et 130 ch (BVA6). Pour le moment.

Grâce aux nombreux visuels fournis (version GTline), vous constaterez l’effort considérable sur l'habitacle. Si l’idée du Peugeot i-cockpit demeure, elle est complétée par une instrumentation 100% numérique et 3D à travers deux écrans. On retrouve également des touches façon piano comme à bord des 3008 et 508. Le hic, c’est que cette nouvelle 208 ne sera pas fabriquée en France mais en Slovaquie, à Tarnava. Parait-il l’usine PSA la plus compétitive. Au jeu des comparaisons, la nouvelle 208 se veut plus sexy que la nouvelle Clio. Cela suffira-t-il pour détrôner la citadine Renault de sa place de numéro 1 dans le pays ? Pour cela, il faudra en vendre à minima 130 000 par an.

Tremble Zoe

Là où Peugeot frappe fort, c’est en dévoilant conjointement à la nouvelle 208, la Peugeot e-208. La version électrique dont la trappe est bizarrement placée à gauche. Pour le salon de Genève, il s’agira de la 208 la plus puissante du stand avec une mécanique synchrone à aimants permanents de 100 kW (136 chevaux) associée à une batterie de 50 kWh qui sera garantie 8 ans ou 160 000 km pour 70% de sa capacité. Suivant le type de prise, les temps de recharge varient de 30 minutes pour 80% sur une borne ultra-rapide de courant continu 100 kW à 16 heures sur prise renforcée 16A. Avec une Wall Box, on oscille entre un peu plus de 5 heures en 11 kW triphasé et 8 heures sur du 32A monophasé. L’autonomie annoncée selon le cycle WLTP serait de 340 km, ce qui est mieux disant que la Zoe. Certainement moins si l’on amuse à vérifier l’exercice du 0 à 100 km/h en 8,1 secondes.

S’il est permis de douter sur la capacité de la nouvelle 208 thermique à déloger la Clio du sommet des ventes dans le pays, la e-208 semble avoir toutes les qualités nécessaires pour devenir rapidement la voiture électrique la plus vendue dans le pays à condition que les grilles tarifaires soient compétitives. L’avantage de se présenter sous la forme d’une voiture conventionnelle est à notre sens un avantage certain.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires