Blog auto > Actualités > Paris sans voiture le 27 septembre

Paris sans voiture le 27 septembre

Paris sans voiture le 27 septembre
31/07/2015

C’était une annonce sans le moindre détail d'Anne Hidalgo (maire de Paris) en mars, c’est désormais une information. Paris connaîtra une journée sans voiture le dimanche 27 septembre au coeur de 5 périmètres.

Nichée entre la semaine européenne de la mobilité (du 16 au 22 septembre) et la conférence sur le climat COP 21 (du 30 novembre au 11 décembre), la journée sans voiture à Paris tâchera de convaincre les Parisiens qu’il fait bon de vivre « sans nuisances sonores, ni gaz d’échappements ». Et si l’on est tous d’accord sur l’idée, le principe de réalité risquait fort de générer de la frustration pour tous ceux qui circulent à Paris en voiture par obligation, confort ou même plaisir.

Compromis

En attendant les précisions dénichées par le journal Le Parisien dans son édition de jeudi, les fantasmes allaient bon train. On s’imaginait déjà en trottinette sur le périphérique ou jouer à la marelle sur le pont du Garigliano tandis que les opposants les plus farouches ricanaient à l’idée d’une fin septembre pluvieuse… À la place, la mairie de Paris limite son opération dans le temps et l’espace. D’abord avec des horaires qui vont de 11 à 18 heures. Ensuite en délimitant la journée sans voiture à 5 « périmètres » : Bois de Boulogne, Bois de Vincennes, Tour Eiffel, Champs-Élysées et le périmètre central. De loin le plus contraignant puisqu’il concerne les 1er, IIe, IIIe et IVe arrondissements ainsi qu’une partie du Xe (jusqu’à la place Stalingrad) et du XIe (jusqu’à la place de la Bastille). Pas de trottinette sur le périph’ donc…

Au coeur de ces zones, le circulation de transit y sera interdite afin de permettre aux Parisiens et aux milliers de touristes de profiter de tout l’espace à pied, à vélo, à roller... À l’image d’une journée de circulation alternée, la liste des exceptions devrait être longue entre les indispensables services de sécurité ou de transports en commun, mais aussi les véhicules des salariés de la presse, les professionnels du déménagement ou encore les véhicules de transport funéraire… la liste complète est à retrouver sur ce lien.

Bien au-delà de la problématique de la pollution, de la sacro-sainte voiture et de la liberté, cette initiative existe ailleurs, à La Rochelle comme à Bruxelles et dans des centaines de villes à travers le monde. Elle permet, l’espace d’une journée de redécouvrir la ville, sans forcément en faire un débat politique… Ce qui sera hélas le cas.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires