Blog auto > Actualités > Que disent les logos des constructeurs ? (vol 1)

Que disent les logos des constructeurs ? (vol 1)

Que disent les logos des constructeurs ? (vol 1)
10/09/2015

Ils sont aussi importants que finalement inutiles au bon fonctionnement d’une automobile. Si certains ont une signification limpide, d’autres logos de constructeurs ont une histoire que je vous propose de (re)découvrir à travers une saga.

Abarth

Pour ce premier volume, il semblait évident qu’il fallait commencer par le premier constructeur si l’on prend l’ordre alphabétique. Abarth un constructeur ? Plutôt un préparateur nous sommes d’accord. Néanmoins son logo remplace celui de Fiat une fois la 500 gonflé à bloc (même si autrefois Abarth travailla avec Lancia, Alfa Romeo, Gordini ou Porsche). Le scorpion n'est finalement que le signe astrologique de son fondateur, Carlo Abarth. Une bestiole qui ressemble bien aux produits proposés : Minuscules et pourtant puissants ! Quant au fond jaune et rouge, aucune version ne fait l’unanimité. Pour certains, ces couleurs sont synonymes de passion et d’intensité. Pour d’autres, ce sont les couleurs giallo-rosso d’un fan de l’AS Roma. Peu probable pour un fondateur né (et mort) à Vienne, en Autriche.

Audi

Signifiant « J’écoute » en latin, Audi fut le nom trouvé par Auguste Horch (le verbe hören signifie écouter en allemand) pour une nouvelle entreprise en 1909. Quant aux 4 anneaux, ils représentent la fusion en 1932 des constructeurs Audi, DKW, Wanderer et Horch en réaction à la crise de 1929 sous la forme de Auto Union AG. Audi ne refait surface qu’en 1964 sous l’impulsion de Volkswagen.

Buick

Les trois bouclier rouge-blanc-bleu pourraient faire croire en une certaine francophilie. Et bien non, ce logo remonte aux années 1960 et se veut être la rencontre entre le blason de la famille Buick et la gamme d’alors : l’Invicta, la LeSabre et l’Electra.

Citroën

Derrière le double chevron de Citroën se trouve une évolution industrielle importante du début du XXe siècle. C’est en effet à l’occasion d’un voyage en Pologne qu’André Citroën découvre qu’un de ses parents emploie des engrenages à double chevron pour ses minoteries. De retour à Paris, il adapte la technique à l’industrie automobile et en dépose le brevet avant la commercialisation de sa première automobile en 1919. Malgré les rachats par Michelin en 1935, puis Peugeot en 1976, les chevrons sont toujours restés bien que régulièrement remis au goût du jour.

Ford

Certainement le logo qui a le moins changé dans le monde automobile. Créé en 1912, Ford a toujours eu son nom écrit à la main dans un ovale devenu rapidement bleu. Officiellement, ce logo représente l’uniformité et se veut reconnaissable partout dans le monde. Ajoutons que le bleu et le blanc sont les couleurs américaines en compétition.

Lada

Né sous le nom AvtoVAZ, Lada est symbolisé par un bateau voguant sur la Volga, fleuve s’écoulant tout prêt de l’immense usine de Togliatti.

Lotus

Les lettres ACBC mêlés du logo de Lotus vous intriguent ? Il s’agit du nom complet du fondateur : Anthony Colin Bruce Chapman, plus connu sous le nom de Colin Chapman. Le triangle vert pour le British Green Racing, le tout posé sur un rond jaune symbolisant le soleil, promesse de jours heureux.

Opel

Jusqu’en 1937, Opel s’identifiait par 4 lettres dans un ovale. Sous l’impulsion des Nazis, pour qui Opel a fabriqué des camions pour la Wehrmacht et des bombardiers pour la Luftwaffe, les lettres furent remplacés par un zeppelin. Le blitz ne fait son apparition qu’en 1964.

Saab

Le griffon couronné présent sur le logo de Saab vient de la fusion avec Scania, en 1984. Le constructeur de camions met ainsi en avant l’emblème de sa région d’origine, la Scanie dont Malmö est la ville la plus importante. Région dans laquelle ne se trouve pourtant pas Trollhättan, le berceau de la Svenska Aeroplan Aktie-Bolaget. Bien que séparés en 1995 et après le rachat de la division camion par Volkswagen en 2008, Saab conserva ce logo jusqu’en 2013 pour le remplacer par 4 lettres grises sans âme.

Volvo

Certes, un cercle d’où s’envole une flèche vers la diagonale droite est le signe de la masculinité. Pour autant n’y voyez pas un signe assumé de machisme. Cette considération n’existait pas lorsqu’une société suédoise fabriquait, dans les années 1920, des roulements à billes dénommés Volvo. Lorsque l’activité passa à l’automobile, le nom fut conservé. Le logo fait référence au symbole chimique du fer, hommage à la robustesse de l’acier suédois dans lequel fut assemblé tant de Volvo.

Le volume 2 est à retrouver par ici


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires