Blog auto > Actualités > Citroën > Rien que pour la Chine : Une C3 L

Rien que pour la Chine : Une C3 L

Rien que pour la Chine : Une C3 L
16/12/2019

Citroën a semble-t-il transformé sa citadine C3 en une berline mal fichue.

Chez nous, Citroën commercialise la citadine C3 ainsi qu’une variante SUV C3 Aircross. Sauf qu’en Chine, les constructeurs ont tendance à proposer des variantes inédites pour un marché aux goûts différents mais qui représente tout de même 28 millions de véhicules neufs pour le seul exercice 2018. Citroën propose par exemple un C3-XR (depuis 2014). Une sorte de crossover urbain dont la face avant est reprise pour cette C3 L présentée par autoreview.ru et dont l’allure globale lui confie de facto un rôle de remplaçante de la C-Élysée.

SUV ou berline surélevée ?

Cette C3 L, pour limousine, est une bizarrerie à plus d’un titre. On remarque cette nouvelle calandre et ces baguettes s’allongeant jusqu’aux optiques. Il y a fort à parier que les prochains modèles du constructeur français en seront dotés, à commencer par la C3 dont la mise à jour stylistique est attendue pour 2020. Le travail d’ajout de la malle n’apparait pas vraiment comme naturel. La ceinture de caisse se veut très horizontale. Les bas de caisse et passage de roue en plastique noir devront peut-être apporter du caractère à une voiture qui semble en manquer. L’ensemble n’est pas très enthousiasmant. Est-ce un SUV ? Pas vraiment. Une berline surélevée avec éventuellement un caractère baroudeur avec la fonction Grip Control tout au plus. Une voiture monde aux coûts de production contenus et qui devrait contribuer au retour en forme de PSA en Chine. Le nouvel objectif est d’atteindre les 400 000 ventes en 2025.

Un jour chez nous ?

Les voitures mondiales comme cette C3 L peuvent être vendues dans de nombreux pays. Néanmoins ces pays ont en commun d’être généralement en voie de développement et d'offrir aux constructeurs des règlementations (bien) plus souples qu’en Europe (sécurité comme pollution). Ainsi la C3 L pourrait connaitre d’autres destinations comme la Russie, l’Inde, la Turquie ou certains pays d’Afrique. Sa devancière, la C-Élysée avait bien fini par être commercialisée en France, finalement sans joie ni succès même si on pensait que son placement très économique pourrait davantage attirer des clients tournés vers Dacia.

Comme leurs concurrents, les constructeurs français s’adaptent aux marchés sur lesquels ils sont présents. Voici quelques autres exemples avec la Peugeot 508 X-Men, Renault City K-ZE, la 206 Khodro, la DS 6WR… liste non-exhaustive.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires