Blog auto > Actualités > Seat > Tout va bien pour Seat !

Tout va bien pour Seat !

Tout va bien pour Seat !
14/01/2019

En 2018, Seat a crevé le plafond. Pourtant, il y a une dizaine d’années, la marque espagnole était moribonde (euphémisme).

La stagnation et les incertitudes des années 2010 sont du passé pour Seat. Désormais le constructeur espagnol incite à l'enthousiasme, au sein du groupe Volkswagen et dégage des profits. Le constructeur a produit 517 600 véhicules en 2018, un record, et une progression de 10,5% vs 2017. Le Top 3 de la marque ? Leon (158 300 ex), Ibiza (136 100 ex) et Arona (98 900 ex).

La France aime Seat

Le marché français a largement contribué à cette excellente croissance. Quatrième marché de la marque, il s’est vendu très exactement 31 219 Seat chez nous l’année dernière, s’offrant un joli +26,3% de progression sur un an. De quoi limiter la casse chez VGF, la faute aussi à la norme WLTP (les moteurs tardent à être homologués, les délais de livraison s’allongent). Seat n’a pas battu son record en France qui date de 1990 : 48 052 voitures, dont trois quarts d’Ibiza. Le sera-t-il en 2019, cela parait compliqué puisque signifiant une progression de presque 54% ! À moyen terme cela parait plus probable.

SUV et qualité perçue

Comment le constructeur espagnol est-il parvenu à revenir sur le devant de la scène ? Tout d’abord par de nets progrès en termes de qualité réelle et perçue. Un exemple ? Les 260 inspecteurs des travaux finis de l’usine Martorell (Catalogne) sont désormais formés à l’école de la finition allemande. Si bien qu’il n’est pas rare d’entendre des remarques de ce goût, notamment auprès des flottes et loueurs : « Achetez un Seat, c’est aussi bien qu’une Volkswagen en moins chère ». C’est caricatural… mais pas faux

Surtout, Seat s’est adapté au marché en embrassant le SUV. Outre l’avantage de répondre à la demande, Seat dégage des marges plus intéressantes sur ces véhicules en comparaison aux citadines où les marges sont indissociables de grands volumes. Ainsi est né l’Ateca, l’un des véhicules les plus rationnels jamais essayé sur le blog, suivi de l’Arona SUV plus urbain et tout dernièrement le SUV plus imposant Tarraco.

Une marque dédiée au sport

La critique récurrente faite à Seat est le manque d’offre sportive. Ce qui est complètement faux au regard de la formidable Leon Cupra de 290, voire 300 chevaux selon configuration. Un modèle qui dispute à la Mégane RS Trophy le titre de traction la plus rapide sur la boucle nord du Nürburgring et donc du marché. De plus, Cupra est désormais la division sportive pleine et entière de Seat. Outre la Cupra E-Racer, est désormais disponible la Cupra Ateca.

Seat est-il désormais (ou à nouveau) un constructeur qui vous intéresse pour votre prochaine voiture ?

Sources : Seat presse et CCFA.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires